Ζέφυρος / Zéphyros

... Là où se lève l'étoile du soir, où le soleil éteint ses feux.




... Zéphyr

Dans la Grèce antique
Fils d'Astréos (Éole), le Maître des Quatre Vents
Et d'Éos, la déesse de l'Aurore.

... Ses frères
Borée, le dieu du Vent du Nord,
Notos, le dieu du Vent du Sud,
Euros, le dieu du Vent du Sud-Ouest.


... Ses amours féminines
Podargé, aux pieds agiles, la Harpie au corps de pouliche
Chloris, Flore, la déesse des fleurs
Iris, la déesse de l'Arc-en-ciel.


... Zéphyr et Chloris
Pluie de roses,
Haleine parfumée de Zéphyr,
Amour et Printemps.






... Les métaphores d'Apulée le berbère
Extrait du roman latin Métamorphoses (L’Âne d'Or)
« ... Or pendant que Psyché en proie à la peur et pleure au
sommet de son rocher, la douce brise de Zéphyr aux molles
caresses fait frissonner les bords de sa robe, enfle son vêtement,
la soulève sans heurts et la transporte le long de l'abrupte paroi
rocheuse ; après une douce descente, Zéphyr la dépose au
cœur du vallon, sur un gazon de fleur ... »


... Brise du matin, flots des vagues, flocons des nues,
... Emportez-moi !

... Zéphyr
Il était, dans sa jeunesse, fougueux et violent ; les gens le
redoutaient.
Aujourd'hui, il a changé d'attributs ; c'est un vent doux et
agréable, un souffle léger, une brise qui grise les sens.

... Zéphyr
Il protège et enveloppe, il donne de la fraîcheur et procure du
bien-être.
Au gré du temps et de l'humeur, il apportera échos et souvenirs.

... Zéphyr
Il est la renaissance, l'éclosion de la vie, la joie.
Il annonce le retour du Printemps.

... Zéphyr
... Au gré de sa nature, il vous transportera ...

............ Entre Miliana, sa ville d'adoption
............ Et Béjaïa, sa ville natale.

............ Entre la ville aux mille ruisseaux
............ Et la ville lumière.

Zéphyr à Béjaia

Zéphyr à Béjaia
... Zéphyr, la statue de bronze érigée en 1894 par le célèbre statuaire français Eugène Marioton, trône au square Pasteur, en face de notre ancienne maison paternelle.

Apophtegme d'une Bougiote

... À la face des dieux, montrer que les humains
Sont beaux et généreux s'ils s'autorisent enfin
À tomber le loup en recouvrant le sourire
...
................................................................ Marie alias Incipit
...................................................enr sauv SGDL 2011-02-0167

Le Top Ten de la semaine

Nouvelles du jardin

Un jour, une plante

lundi 22 novembre 2010

L'olivade

  • Dans le pays de La Soummam


Livre de Rachid Oulebsir
(édition L'Harmattan)


... La cueillette des olives est un moment important dans la vie du paysan kabyle, une tradition ancestrale qui se perd dans la nuit des temps. C'est tout le village qui se mobilise ; les hommes et les femmes, jeunes ou vieux, se rassemblent  pour organiser Tiwizi (solidarité, entraide) sous l'égide des sages et des experts.

En plein cœur de l'Ile de France
L'olivier d'Afneye
« De mes olives, j'en ferai du Amettour, à la façon grecque
comme on dit dans la langue de Pascal », me dit-il.

 ... Le calendrier des récoltes obéit à Tamuqint, une loi coutumière basée sur la solidarité sociale dont le principe est de commencer toujours par les veuves et les démunis ; ceci compte-tenu bien sûr  des critères techniques : maturité et destination des olives (table, huile ou à deux fins). Les dates ainsi fixées, tout le monde est informé.



... Le jour J, les processions commencent ; par petits groupes, ils s'en iront, chantant  à cœur vaillant, de la T'djmaat* aux olivaies qu'on leur a préalablement désignées. La fête durera ainsi jusqu'à la fin. C'est la liesse dans tous les villages, l'année s'annonce bonne.



* Place de la mosquée où se réunit l'assemblée générale du village

Dans ma vallée l'olivade bat son plein.

  • L'olivier, l'arbre divin de la Méditerranée

...  Dans la Grèce antique, le rameau d'olivier était un don et un cadeau de la déesse Athéna qui donna la victoire à Héracles. La cité acquise, Héracles diffusa la culture de l'olivier et Acropos enseigna l'art d'en extraire l'huile.

... Les Romains associaient l'olivier à la déesse Minerve et à la naissance de Romulus et Rémus,  légendaires fondateurs de Rome nés sous cet arbre.

... En Égypte, Isis, la femme d'Osiris,  avait enseigné à son peuple le respect et la culture de l'olivier.

... En Algérie, lorsque vous visitez Souk-Ahras pour la première fois, les gens vous conduiront certainement à l'endroit où Saint Augustin, l'illustre berbère de Thagaste, avait l'habitude de s'asseoir. C'était à l'ombre d'un olivier, semble-t-il, que le père et docteur de l'Église y faisait ses méditations et ses réflexions : l'olivier de Saint Augustin.  

... En Kabylie, l'olivier fut pendant longtemps objet de pèlerinages, on venait y chercher la fécondité ; tout comme dans la Grèce et la Rome antiques, il en était le symbole. 

Souk-Ahras
L'olivier de Saint Augustin

  • L'olivier de Maurice Roux

 ... Nibele, une amie de la blogosphère, en guise de commentaire, m'a envoyé ce joli poème :
Je vous propose d'apprécier ci-dessous sa cuisine
L' olivier
 Sous les rameaux d'argent que le Mistral lutine,
Tout un peuple, à genoux, lentement s'agglutine
Pour cueillir pieusement un ancestral trésor.

Alors tu jailliras, belle huile de lumière,
Sous l'étau du pressoir et la dent de la pierre,
Ô, sang de l'Olympie, nectar aux reflets d'or !
Maurice Roux

33 commentaires:

Afneye a dit…

Afneye

Pénélope avait demandé au retour d'Ulysse de répondre à une seule question pour avoir la certitude que c'était bien lui.
"Il avait confectionné son lit au sein d'un tronc d'olivier". Il avait donné la bonne réponse.
Aujourd'hui, je crois que toute la méditerranée est sous ses oliviers !

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Afneye,

... Oui ! tout le bassin méditerranéen. Notamment la Basse Kabylie et... un certain Afneye, quelque part en Île-de-France !

nibele a dit…

bonsoir,Zephyr;
Sous les rameaux d’argent que le Mistral lutine,
Tout un peuple, à genoux, lentement s’agglutine
Pour cueillir pieusement un ancestral trésor.
Alors, tu jailliras, belle huile de lumière,
Sous l’étau du pressoir et la dent de la pierre,
Ô, sang de l’Olympie, nectar aux reflets d’or ! (Maurice Roux)
je suis une grande consomatrice d'huile et pas n'importe laquelle celle du bled elle traverse tout comme moi des millers de km,mes grand parents maternels possede une MA3ASRA à Beni Ourthilane,
je vous souhaite une agreable soirée

Lily a dit…

A quelques kilomètres de chez moi, pousse un jardin méditerranéen, grâce au micro-climat des bords de Loire. Nous pouvons y voir, à côté de la vigne, quelques oliviers dont les fruits arrivent à maturité. Je ne savais pas qu'en Kabylie la récolte était une fête ... Chez nous, l'olivier est symbole de paix, mais aussi de prospérité. Et l'huile d'olive est à nouveau considérée comme une des plus saine et goûteuse.
En Andalousie, j'ai mangé dans un restaurant où les olives charnues étaient un pur délice. Le restaurateur m'a apporté lui-même un joli supplément dans une coupelle. Quelle amabilité ! Cela reste gravé en moi.

Zéphyr, a dit…

Bonjour Nibele,

Je suis sous le charme de ce joli poème de Maurice Roux.

Quel bonheur ! Vos grands-parents maternels possèdent un pressoir à huile à At Wartilan (Béni Ourtilane): le pays de Cheikh L'Hocine El Ouartilani et de l'autre Cheikh Fodil El Ouartilani. J'avais une tante mariée là-bas.

Permettez-vous de reprendre le poème dans mon article, en vous citant bien sûr.

Zéphyr, a dit…

Bonjour Lily,

Oui, le rameau d'olivier est un symbole de paix, une grande fête dans le pays berbère et dans le bassin méditerranéen, je crois.

Il me semble que vous chérissez les olives.

En effet c'est un pur délice .... qui, un jour peut-être, reviendra réveiller votre palais !

SONYA a dit…

j'aime bien cette façon de se rassembler , former une petite communauté pour la cueillette des olives
c'est assez remarquable cette pratique
merci du partage
belle journée

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Sonya,

C'est assez convivial. C'est un moment de grandes réjouissances.

Jacqueline a dit…

c'est un des éléments culturels et culinaires qui unit Marenostrum!!! J'ai eu aussi la surprise de voir qu'en Syrie...la culture de l'olivier est une réalité...Et puis le symbole de l'olivier n'était il pas paix?? En tous cas pour nous pauvres mortels plein de bons sentiments...
Bonne nuit cher ami!

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Jacqueline,

... Mais pourquoi ne pas en faire le drapeau du bassin méditerranéen, de Mare Nostrum ... de l'UMP si chère à Sarko

nibele a dit…

bonsoir Zephyr,
c'est un immence plaisir de voir que mon petit partage soit si grandiose ,tout l'honneur est pour moi!!!
bonne soirée

SONYA a dit…

je te souhaite une belle soirée
A bientôt

Krimo a dit…

Les Méditerranéens sont nés parmi les oliviers.
La plupart des Anglo-Saxons ne sont pas tellement amoureux de leurs fruits.

Zéphyr, a dit…

Bonjour Krimo,

La Terre est notre mère nourricière !

Nier ses bienfaits serait de l'ingratitude.

Il est impensable que les enfants ne chérissent pas leur mère.

thanina a dit…

Bsr Chawki , j'espère que cette année la récolte sera bonne , c bon pour les consommateurs que ns sommes ,( les prix se sont envolés l'année dernière )...je garde un souvenir impérissable de la visite d'une oliveraie du côté de Zighoud Youcef ( dans la wilaya de Constantine ), immense plantation , le propriètaire ns a dit qu'il y'avait 5 a 6ooo arbres !Il ns avait raconté comment ses parents et grands parents faisaient de l'huile et comment ils commerçaient avec des pays aussi lointains que les pays scandinaves , trés âgé , ce propriètaire etait trés cultivé et avait travaillé au sein d'institutions internationales , aprés avoir quitté le ministère de l'agriculture ...j'ai passé un moment spécial avec ce monsieur et sa petite famille et je ne l'oublierai jamais ...ceci dit je n'aime pas bcp les olives , par contre , je raffole de l'huile ...bonne soirée a bientot .

SONYA 972 a dit…

très belle soirée Zéphyr

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Thanina,

Les oliviers sont des pages d'histoire écrites par plusieurs générations que la descendance rapporte toujours avec fierté.

J'envie beaucoup ces gens-là.

Marie-Hélène a dit…

D'un point de vue mythologique, ce serait la déesse Athéna qui aurait fait sortir de terre l'olivier.
Il représenterait la force, la victoire, la sagesse, la fidélité, l'immortalité, l'espérance, la richesse et l'abondance...
Merci pour ton témoignage plus qu'intéressant
Marie

Zéphyr, a dit…

Bonjour Marie-Hélène,

... Rendons grâce à Athéna et à la Grèce Antique !

... Je viens d'apprendre à l'instant qu'elle est aussi la déesse des maîtres d'école. Quel heureux hasard ! Nos pères étaient tous les deux des enseignants.

Vite, vite, dites-moi que vous êtes la sœur de Yves.

Marie-Hélène a dit…

Eh bien, je le suis, même si, je dois vous le confier, il ne me considère plus comme telle...
Mon père n'est plus parmi nous depuis décembre 2006...
Il me manque cruellement !
Je suppose que vous ne me connaissez pas trop, puisque je n'avais 2 ans quand on est parti de Bougie.
J'espère cependant garder le fil de ce lien avec vous, car mon attachement pour Bougie et ses habitants est réel et fort.

Marie-Hélène a dit…

Excusez ce nouveau commentaire, mais il m'a fallu le temps d'une réflexion ...

Même si c'est mon frère, et non moi, que vous souhaitez retrouver,je me permets de vous communiquer les coordonnées de mon site myspace :
http://www.myspace.com/monkinette

Je suis également sur facebook, j'y ai mis un lien (sur mon mur) pour votre blog "Zéphyr" que je trouve vraiment très riche !

D'autre part, il me sera possible de contacter mon frère pour lui donner vos coordonnées, je suppose que pour cette information vous concernant, il sera content que je le fasse.



A bientôt, j'ose espérer

Marie-Hélène Canazzi

Zéphyr, a dit…

Bonjour Marie-Hélène,

Je suis ému et attristé d'apprendre la triste nouvelle. Votre regretté et bien aimé papa m'avait profondément marqué, car il avait une manière bien particulière à lui de nous enseigné l'histoire.

C'était avec impatience que nous attendions ses cours.

Nos papas étaient très liés et les mamans aussi.

Je passais des journées entières chez vous à l'école Jeanmaire.

Votre première voiture était une 4 CV Renault.

Je suis désolé pour Yves, car il a compté beaucoup dans ma vie d'enfance. Avez-vous des contacts avec lui ?

Marie-Hélène, je suis ravi de garder le fil avec vous et je comprends votre attachement à Bougie, notre vie natale. J'espère que ce lien sera viscéral.

À tantôt

Leila a dit…

Bonjour Chawki..
Un plaisir de pouvoir relire ces billets tous aussi cultivant les uns que les autres.

Pour avoir mois même cueillis des olives et transformées en huiole d'olive de façon traditionnelle comme le faisait nos ancêtres, je suis vraiment ravie de lire ce billet... Un billet qui fait resurgir du passé de très bons moments... que du plaisir !

Merci à toi Chawki.
Bonne journée.
Bloggueusement, Leïla.

Zéphyr, a dit…

Bonjour Leïla,

Oui, que du bonheur !
L'olivier est un arbre emblématique qui a subjugué tous les peuples de la Méditerranée.

Merci pour vos encouragements.

Krimo a dit…

Merci d'avoir ajoute le paragraphe sur St. Augustin.
Quand j'etais jeune, nous etions entoure de tout ce etait St. Augustin.
L'olivier de St. Augustin.
La place Thagaste.
La rue Ste. Monique. (Sa mere)
Le lycee St. Augustin a Annaba...
Etc...

Anonyme a dit…

Quel beau poème sur l'olivier de Maurice Roux. J'adore cet arbre, j'en ai un pas très grand dans mon jardin, quand il neige comme aujourd'hui hélas, il faut lui secouer les branches pour ne pas que les jeunes feuilles ne soient gélées. Bonne semaine à toi chawki Yvette

Yvette a dit…

Je ne sais pas si mon com est passé, on verra bien.

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Krimo,

Je savais que le paragraphe sur l'olivier de Saint Augustin allait évoquer des souvenirs.

L'olivier est un arbre mystique et fédérateur.

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Yvette,

Ne t'inquiète pas, je reçois régulièrement tes commentaires.

Pour le poème, c'est Nibele qui me l'a offert.

Au fait, tu ne dis pas si ton olivier est d'agrément, de rapport ou les deux à la fois.

Afneye, quant à lui, est en train de récolter ses olives de Kabylie... en pleine Île-de-France !!!

Afneye a dit…

Afneye

je vois que ton article réveillé de vieux souvenirs !

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Afneye,

Eu égard à sa longévité légendaire, l'olivier est le gardien idéal de la mémoire des hommes.

louiza a dit…

Bonjour Chawki
Merci pour cet article ,et comme on dit chez nous: CHVAHA N'IGHER DIMGHI
CHVAHA OUZEMOUR DA3AQUA.
A chaque passage dans ma kabylie j'en raméne des littres d'huile d'olive, car je ne consomme que celle ci!! On aime pas celle q'on trouve ici, sans oute une question d'habitude!!
Bonne journée

Zéphyr, a dit…

Bonjour Louiza,

Hélas ! je ne parle pas bien kabyle. Du dicton, je n'ai saisi qu'ouzemour. Bien sûr, il ne s'agirait que d'Olives.

Ce soir, je ferai appel à la sagesse d'Afneye pour qu'il me le traduise dans le langage idiomatique.

Oui, l'huile de la Basse Kabylie est notoirement connu.

Enregistrer un commentaire