Ζέφυρος / Zéphyros

... Là où se lève l'étoile du soir, où le soleil éteint ses feux.




... Zéphyr

Dans la Grèce antique
Fils d'Astréos (Éole), le Maître des Quatre Vents
Et d'Éos, la déesse de l'Aurore.

... Ses frères
Borée, le dieu du Vent du Nord,
Notos, le dieu du Vent du Sud,
Euros, le dieu du Vent du Sud-Ouest.


... Ses amours féminines
Podargé, aux pieds agiles, la Harpie au corps de pouliche
Chloris, Flore, la déesse des fleurs
Iris, la déesse de l'Arc-en-ciel.


... Zéphyr et Chloris
Pluie de roses,
Haleine parfumée de Zéphyr,
Amour et Printemps.






... Les métaphores d'Apulée le berbère
Extrait du roman latin Métamorphoses (L’Âne d'Or)
« ... Or pendant que Psyché en proie à la peur et pleure au
sommet de son rocher, la douce brise de Zéphyr aux molles
caresses fait frissonner les bords de sa robe, enfle son vêtement,
la soulève sans heurts et la transporte le long de l'abrupte paroi
rocheuse ; après une douce descente, Zéphyr la dépose au
cœur du vallon, sur un gazon de fleur ... »


... Brise du matin, flots des vagues, flocons des nues,
... Emportez-moi !

... Zéphyr
Il était, dans sa jeunesse, fougueux et violent ; les gens le
redoutaient.
Aujourd'hui, il a changé d'attributs ; c'est un vent doux et
agréable, un souffle léger, une brise qui grise les sens.

... Zéphyr
Il protège et enveloppe, il donne de la fraîcheur et procure du
bien-être.
Au gré du temps et de l'humeur, il apportera échos et souvenirs.

... Zéphyr
Il est la renaissance, l'éclosion de la vie, la joie.
Il annonce le retour du Printemps.

... Zéphyr
... Au gré de sa nature, il vous transportera ...

............ Entre Miliana, sa ville d'adoption
............ Et Béjaïa, sa ville natale.

............ Entre la ville aux mille ruisseaux
............ Et la ville lumière.

Zéphyr à Béjaia

Zéphyr à Béjaia
... Zéphyr, la statue de bronze érigée en 1894 par le célèbre statuaire français Eugène Marioton, trône au square Pasteur, en face de notre ancienne maison paternelle.

Apophtegme d'une Bougiote

... À la face des dieux, montrer que les humains
Sont beaux et généreux s'ils s'autorisent enfin
À tomber le loup en recouvrant le sourire
...
................................................................ Marie alias Incipit
...................................................enr sauv SGDL 2011-02-0167

Le Top Ten de la semaine

Nouvelles du jardin

Un jour, une plante

mardi 9 novembre 2010

Béjaïa, émouvant témoignage

  • Au digne fils de la rue Fatima
 ... Ce 6 novembre, en commémoration de la mort de notre regretté et vénéré Cheikh Mahmoud Bouzouzou survenue le 27 septembre 2007 à Genève, la ville de Béjaïa  a rendu un poignant hommage à cet homme d'exception.

.... Mamoud Bouzouzou, militant nationaliste et ancien de la Médersa d'Alger, enseigna à Dellys, Koléa et Miliana avant d'être journaliste à El Baçair. En 1950, sous l'égide du MTLD, il créa la revue  El Manar. 

... Lire [ ici ]  et  [ là ] les articles d'El Watan consacrés à cet homme.

La rue Fatima, le quartier qui l'a vu naître 

... Mamoud Bouzouzou fut arrêté dès les premiers jours de novembre 1954.  Après la prison où il subit les pires tortures, il traversera le long chemin de l'exil qui l'emmènera au Maghreb, en Europe et aux États-Unis,  mais c'est en Suisse qu'il choisit finalement de s'installer. À Genève, il occupa plusieurs fonctions dont celle d'imam. Il était le premier imam de la Grande Mosquée de Genève.


... Mahmoud Bouzouzou, l'enfant chéri de la rue Fatima, a été un éminent penseur et homme de culte. Il a été un des animateurs du mouvement scout musulman algérien. À Constantine, il  a été membre de l'Association des Oulémas, aux côtés de Cheikh  Abdelhamid Benbadis.

... Son discours, il le consacra essentiellement à l'amour de l'homme et de son prochain, au respect de l'autre, à la tolérance. Le combat qu'il mena contre l'ignorance était son grand cheval de bataille : là où il passait, une médersa (école) était fondée. 

  • L'éloge du maire de Genève

... Patrice Mugny, le maire de la ville, à l'occasion de la prière du 2 novembre 2007 et devant un parterre de fidèles, disait de lui :
« ... Un homme qui a beaucoup fait pour notre ville. Cet ancien résistant de la guerre d'Algérie, disparu le 27 septembre 2007 était un être d'une formidable érudition et ouvert à l'autre. Il a fait don de sa bibliothèque à la ville de Genève des milliers de livres couvrant les sciences, la religion, les lettres, les arts, l'histoire, la philosophie. Vivre sa foi n'est nullement incompatible avec les lois de la cité et ne menace en rien les principes de la laïcité ... »



... Lire [ ici ] l'article de la Fondation Cordoue de Genève dédié à l'œuvre de Cheikh Mahmoud Bouzouzou.


20 commentaires:

SONYA a dit…

c'est un bel hommage que tu lui rends
il en existe très peu comme lui avec un coeur aussi généreux
belle soirée Zéphir

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Sonya,

Heureusement qu'il existe encore des hommes comme lui, altruistes, bons et généreux.

C'était ma façon d'honorer la mémoire de ce respectable concitoyen.

Afneye a dit…

BOUZOUZOU, voilà un nom bien familier !

Bambin, ce nom raisonnait dans l'enceinte du cocon familial.

Comme mon papa, le père du respecté Cheikh était un homme de droit. Au lycée Ibn Sina, mes grands frères entretenaient une très grande amitié avec les BOUZOUZOU.

En tout cas, le nom de BOUZOUZOU, trônait toujours en tête de la liste des invités de la famille.

Je profite de cette occasion pour rendre à cet homme d'exception l'hommage qui lui est dû ainsi qu'à l'éminente personnalité qui vient tout récemment de le rejoindre, le nommé Professeur Mohamed Arkoun.

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Afneye,

À Béjaïa, le nom des Bouzouzou est synonyme de générosité, de clairvoyance et de droiture. Une famille de lettrés.

Effectivement, le père du Cheikh était cadi à El-Kseur : on le surnommait Boualem el kadi. Il était versé dans les lettres et la musique au point d'être le mentor de Saddek Hamma.

Lily a dit…

Je viens de découvrir un homme cultivé, bon, tolérant ... C'est un beau témoignage, à une époque où beaucoup se replient sur eux et se durcissent.

SONYA a dit…

très belle fin de journée Zéphir

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Lily,

Je ne comprends pas pourquoi les hommes deviennent de plus en plus aigris, enfermés, haineux et insupportables.

Est-ce dû aux vicissitudes la vie ? Les jeunes ont besoins de référents pour se structurer.

Lily a dit…

Les vicissitudes de la vie étaient certainement plus importantes autrefois avec les maladies, les décès et la vie quotidienne moins confortable. Mais aujourd'hui, il me semble que l'argent est devenu "roi" et que les différences entre les riches et les pauvres ne cessent de s'accroitre. Quand, en plus, les très riches étalent ostensiblement leur luxe, il y a de quoi frémir de colère. "Dans certains quartier d'Angers, ce n'est même plus la grande pauvreté, c'est la misère", vient de me dire une prof remplaçante, hier ... C'est tout dire !

Leila a dit…

Bonjour Zephyr,

Voilà un très bel hommage, surtout en cette journée de commémoration bien que je sois triste de voir que beaucoup n'ont aucune reconnaissance malgré ce qu'ils ont vécus... mais ça c'est une autre histoire.

Passe un bon Jeudi.

Zéphyr, a dit…

Bonjour Lily,

... Mais toutes les générations ont vécu ce genre de problèmes, seul le contexte a changé. Le combat entre les riches et les pauvres, entre l'ostentation et la misère est le même.

Le fond n'a pas changé sauf que les gens sont de moins en moins insensibles à ces maux et c'est peut-être ce qui exacerbe. Il y a aussi une crise morale.

Zéphyr, a dit…

Bonjour Leïla,

La commémoration a été organisée à l'initiative de la fondation qui porte d'ailleurs son nom.

louiza a dit…

Bonsoir Chawki
Un très bel hommage pour ce grand homme, je me souviens de mon père qui nous parlait de BOUZOUZOU, et ce; à chaque fois qu'il veut parlé "d'Homme", de générosité et de droiture!!! Merci Chawki
Je vous souhaite un bon Week End

SONYA 972 a dit…

très belle journée à toi
A bientôt Zephir

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Louiza,

Hélas ! Ainsi va la vie ! Je me demande si les jeunes d'aujourd'hui le connaissent.

C'est un peu de notre faute, car nous n'avons rien fait pour entretenir la mémoire collective.

SONYA a dit…

très bon weekend à toi

j'espère que le soleil sera au rendez vous

Naima a dit…

Bonjour Chawki, je te remercie infiniment pour ta fidelite pour mon blog, ca me fait chaud au coeur et tes commentaires font un baume au coeur, et remonte le moral, merci pour tout.
je suis venue pluisuers fois sur ton blog , mais impossible dete laisser un com , jene sais pas si ma connection ou mon pc qui me joue des tours, mnt j'arrives a ecrire ouf.
la derniere fois j'avais lue un article que tu avait poster sur yemma gouraya, cette place magique, j'adore la ville de bougie et ses environs, elle est vraiment magique et j'ai meme le plaisir de monter a gouraya, et tt ses sites qui font rever.
On apprend bcp avec toi, merci pour tout ces articles.
Amicalement.

Zéphyr, a dit…

Bonjour Naïma,

Zéphyr a besoin de vos encouragements pour aller de l'avant et rester fidèle la ligne de conduite qu'il s'est fixée : convivialité, partage, générosité, respect et dignité.

Encore merci

Leila a dit…

Bonjour Chawki,

En parlant de convivialité, ton blog est très chaleureux, c'est très bien vu, car les couleurs chaudes, et l'accueil sont parvenus a rendre ton blog comme voulu.

Bonne journée et bon week end.
ps : quant à la reconnaissance dont je te parlais, i s'agissait de l'armistice... ^^

Passe un agréable week end ainsi que ta famille.

Mes amitiés.

Zéphyr, a dit…

Bonjour Leïla,

Merci pour les compliments.

Oui, le blog et ceux avec lesquels on entretient des relations, sont des lieux de rencontre qu'on a choisi volontairement parce qu'ils répondent justement à nos valeurs, à nos idéaux, à notre conduite. Ils ne pouvaient donc être que conviviaux.

Encore merci pour toutes ces gentillesses.

SONYA a dit…

je viens tout juste d'arriver

j'suis crevée et aussi incapable de fixer l'écran

mais je tiens à saluer tout le monde

Enregistrer un commentaire