Ζέφυρος / Zéphyros

... Là où se lève l'étoile du soir, où le soleil éteint ses feux.




... Zéphyr

Dans la Grèce antique
Fils d'Astréos (Éole), le Maître des Quatre Vents
Et d'Éos, la déesse de l'Aurore.

... Ses frères
Borée, le dieu du Vent du Nord,
Notos, le dieu du Vent du Sud,
Euros, le dieu du Vent du Sud-Ouest.


... Ses amours féminines
Podargé, aux pieds agiles, la Harpie au corps de pouliche
Chloris, Flore, la déesse des fleurs
Iris, la déesse de l'Arc-en-ciel.


... Zéphyr et Chloris
Pluie de roses,
Haleine parfumée de Zéphyr,
Amour et Printemps.






... Les métaphores d'Apulée le berbère
Extrait du roman latin Métamorphoses (L’Âne d'Or)
« ... Or pendant que Psyché en proie à la peur et pleure au
sommet de son rocher, la douce brise de Zéphyr aux molles
caresses fait frissonner les bords de sa robe, enfle son vêtement,
la soulève sans heurts et la transporte le long de l'abrupte paroi
rocheuse ; après une douce descente, Zéphyr la dépose au
cœur du vallon, sur un gazon de fleur ... »


... Brise du matin, flots des vagues, flocons des nues,
... Emportez-moi !

... Zéphyr
Il était, dans sa jeunesse, fougueux et violent ; les gens le
redoutaient.
Aujourd'hui, il a changé d'attributs ; c'est un vent doux et
agréable, un souffle léger, une brise qui grise les sens.

... Zéphyr
Il protège et enveloppe, il donne de la fraîcheur et procure du
bien-être.
Au gré du temps et de l'humeur, il apportera échos et souvenirs.

... Zéphyr
Il est la renaissance, l'éclosion de la vie, la joie.
Il annonce le retour du Printemps.

... Zéphyr
... Au gré de sa nature, il vous transportera ...

............ Entre Miliana, sa ville d'adoption
............ Et Béjaïa, sa ville natale.

............ Entre la ville aux mille ruisseaux
............ Et la ville lumière.

Zéphyr à Béjaia

Zéphyr à Béjaia
... Zéphyr, la statue de bronze érigée en 1894 par le célèbre statuaire français Eugène Marioton, trône au square Pasteur, en face de notre ancienne maison paternelle.

Apophtegme d'une Bougiote

... À la face des dieux, montrer que les humains
Sont beaux et généreux s'ils s'autorisent enfin
À tomber le loup en recouvrant le sourire
...
................................................................ Marie alias Incipit
...................................................enr sauv SGDL 2011-02-0167

Le Top Ten de la semaine

Nouvelles du jardin

Un jour, une plante

lundi 29 novembre 2010

L'hiver dans ma vallée

  • Tagrest ...

Tagrest, l'hiver de ma Kabylie natale débute aujourd'hui 16 Wamber pour se terminer le 13 Fourar. Dans le calendrier grégorien, l'hiver berbère correspond à la période allant du  29 Novembre au 27 Février.

... En écrivant cet article, je pense à ceux qui n'aiment pas l'hiver à cause de la neige. Mais,  par la grâce des poètes, la saison peut être triste ou belle. Chacun son état d'âme !

  • Triste et monotone, parfois ...

Un hiver triste

Nuit de neige
La grande plaine est blanche, immobile et sans voix.
Pas un bruit, pas un son ; toute vie est éteinte.
Mais on entend parfois, comme une morne plainte,
Quelque chien sans abri qui hurle au coin d’un bois.
Plus de chansons dans l’air, sous nos pieds plus de chaumes.
L’hiver s’est abattu sur toute floraison ;
Des arbres dépouillés dressent à l’horizon
Leurs squelettes blanchis ainsi que des fantômes.
La lune est large et pâle et semble se hâter.
On dirait qu’elle a froid dans le grand ciel austère.
De son morne regard elle parcourt la terre,
Et, voyant tout désert, s’empresse à nous quitter.
Guy de Maupassant
(extrait)

  • Mais enchanteur et généreux, toujours !

... Quand tombe la neige sur ma vallée, tout le long couloir se réjouit, d'Akbou à Béjaïa. De là-haut, le village de Toudja et le mont Ivarissen, habitués aux rigueurs du froid, ne comprennent pas pourquoi le peuple d'El-Kseur est en liesse.

 El Kseur et la vallée sous la neige


 Au fond, le mont Ivarissen


... La neige annonce la vie, elle embaume les chaumières et apporte la joie. Les peines, les souffrances, les misères sont vite oubliées et les cœurs se remplissent d'espoir. Elle est le signe d'abondance.

El-Kseur, le centre-ville sous la neige
L'hiver
L'hiver, s'il tombe de la neige,
Le chien blanc a l'air beige.

Les arbres seront bientôt touffus
Comme dans l'été qui n'est plus.

Les oiseaux marquent les allées
Avec leurs pattes étoilées.

Aussitôt qu'il fait assez jour,
Dans le jardin bien vite on court.

Notre maman nous emmitoufle,
Même au soleil, la bise souffle.

Pour faire un grand bonhomme blanc,
Tout le monde prend son élan.

Après ça, bataille de neige !
On s'agite, on crie, on s'assiège.

Et puis on rentre, le nez bleu,
Pour se sécher autour du feu
Lucie Delarue-Mardrus
("Poèmes mignons pour les enfants" - Gedalge, 1929)


Les enfants et la neige
El-Kseur


70 commentaires:

agathe a dit…

bonjour Zephyr
j'aime ces poèmes, le premier surtout, ce premier vers est dans ma tête presque chaque matin quand j'ouvre mes volets . .je vous explique , il y a des régions ou l'hiver est beau, il y fait froid mais le ciel est bleu, chez moi en Auvergne, le ciel est presque toujours gris, on reste des semaines sans voir ce bleu que vous avez sur vos photos, c'est pour cela que je n'aime pas l'hiver - je vous souhaite une belle semaine -

Françoise a dit…

Oh, superbe !
Changement de saison chez vous aussi, on a du mal à imaginer le pays des oliviers dans le froid et sous la neige....
Que d'idées reçues qui tombent grâce au bel outil qu'est le net.
Merci zéphyr pour ces belles poésies.

Zéphyr, a dit…

Bonjour Agathe,
Bonjour Françoise,

Zéphyr accueille Tagrest avec tout l'apparat que le moment l'exige, car c'est aujourd'hui que commence l'hiver berbère.

Je suis ravi de vous recevoir, en ce jour béni !

Merci pour vos compliments.

nibele a dit…

Bonsoir Zephyr,
L'hiver magique
Je viens à peine d’ouvrir mes yeux,
Je découvre un paysage merveilleux,
En toile de fond, un joli coin de ciel,
Tout paraît devenir vite irréel.

Est-ce la plus belle de toutes les apparitions ?
Que je découvre au bout de l’horizon ?
J’entrevois une dame en habit de dimanche,
Qui sème une belle neige toute blanche !

Je regarde les flocons tourbillonner,
Pour doucement venir sur la terre se poser,
Combien de temps, en fait resteront-ils ?
Le temps de quelques rêves bien futiles.

Oh ! mystère la dame s’approche de moi,
Devant ma fenêtre, il neige pour moi,
Mais ce n’est plus de la neige blanche,
Elle m’offre de l’amour en revanche.

Je suis extrêmement étonnée par elle,
Je la vois si près de moi, presque réelle,
Suis-je donc vraiment en train de rêver ?
La neige est là, devant moi à se transformer.

Imaginez, de jolis bonhommes de neige,
L’un d’eux fait même des arpèges,
Sur un instrument que je ne connais pas,
L’un d’eux s’approche alors de moi.

Non, cela est impensable, il m’invite,
A la valse de la neige qui m’évite,
Nous dansons une valse a mille flocons,
Ne le dites pas, je suis devenue un flocon.

©Michèle R. 24/02/2001 France.

toutes les saisons ont leurs charmes il faut savoir les apprecier!!!
bonne soirée

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Nibele,

Vous appartenez au monde des optimistes. Vous souriez à la vie parce qu'elle vous a souri un jour, le jour de votre naissance. Il y a quelque part dans le ciel, une étoile qui veille bien sur vous.

Ce poème est une source où l'on vient puiser son énergie.

Merci

Krimo a dit…

Nous avons eu pres de 30cm de neige au Nord-Est de l'Angleterre et les previsions sont pour d'avantage dans les prochains jours.

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Krimo,

Pour les paysans, la neige est un don !

D'abord, de son manteau elle protège graines et plantules contre le froid.

Ensuite, les pertes en eau sont nulles, une vitesse d'infiltration lente et surtout pas d'érosion.

C'est la joie !

Les conséquences fâcheuses sont dues à l'homme et non à la Nature.

Dany a dit…

Bonsoir ZEPHYR, c'est avec beaucoup d'amour pour votre région que vous nous montrez ces beaux endroits, chaque saison a son charme je trouve. très belles poésies, merci
Dany

Lily a dit…

J'aime bien ces deux visages de l'hiver : l'un silencieux et morne, l'autre joyeux et plein de surprises. Le poète belge Philippe Jaccottet a écrit un recueil intitulé : "A la lumière de l'hiver". Ce titre est superbe !
En même temps, je n'oublie pas les mal-logés, ceux qui ont froid et les personnes âgées, plus vulnérables ...
Merci pour ces belles images d'Algérie sous la blancheur ouatée de son manteau d'hiver.

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Dany,

Zéphyr est enchanté de vous voir faire escale le 1er jour de Tagrest, l'hiver berbère.

Ici c'est la joie, car l'hiver est annonciateur d'un nouveau cycle de vie : la dormance (sommeil végétal) avant le renouveau printanier.

Merci de votre visite

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Lily,

... Les gens misérables ne souffrent pas seulement de froid et de faim. L'amour leur manque aussi, celui qui réchauffe le cœur et adoucit l'âme.

Merci d'avoir une tendre pensée pour eux.

nibele a dit…

Le monde appartient aux optimistes, les pessimistes ne sont que des spectateurs.
En matière d'existence l'optimisme l'emporte presque toujours sur la sagesse du néant. "

ehh oui je suis tres optimiste,car j'ai une grande foi en Dieu!!!
bonne soirée

Zéphyr, a dit…

Bonne fin de soirée Nibele

louiza a dit…

Bonjour Chawki j'adore ces pôémes, et je vois aussi que votre design prend un habit d'hiver!! merci pour le partage
bonne journée

Zéphyr, a dit…

Bonjour Louiza,

Si le 29 novembre Zéphyr a changé de parure, c'était pour honorait Tagrest (correspondant au 16 Wamber, début de la saison hivernale berbère).

SONYA a dit…

c'est bien de faire ressortir la tristesse et la gaieté de cette saison.

Je préfère le côté festif de l'hiver
Peut être à cause de Noel
peu importe...

Ce sont de très beaux textes

passe une très belle fin de journée Zéphyr

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Sonya,

L'hiver est annonciateur du renouveau de la vie, malgré la rigueur du froid.

Ne savez-vous pas que les plantes ont besoin d'une certaine dose de froid (phénomène de dormance) et que chacune dispose de sa propre température (le zéro végétatif) pour se réveiller et germer ou... à reprendre un nouveau cycle ?

Sans l'hiver, point de vie !

Certains n'aiment pas l'hiver, d'autres l'été. C'est une question de tempérament, mais l'homme a toujours su s'y adapter.

Merci d'avoir été sensible.

Afneye a dit…

Je me rappelle qu'en automne, on montait à Adekar pour la commande de bois de chauffage.
Zéphyr, tu te rappelle sans doute que la neige tombait sans aucun signe annonciateur !
Ce qui me plait dans ton article c'est cette fracture que tu proposes des clichés.
En Algérie il neige tant !!!!!!!!

ratiba a dit…

bonsoir zéphyr
merci pour ces belle photos et je vois le changement de design vous etes ajour avec les saison
merci pour ce jolie partage mon ami
bonne soirée
ratiba

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Afneye,

C'est vrai que la neige nous surprend, elle s'annonce rarement.

La nuit, quand tout est silence et que rien ne bouge, les flocons doucement s'accrochent sur les arbres, sur le toit des maisons et s'amassent furtivement sur le sol.

Au petit matin, la maman, toujours la première à se réveiller, vient nous réveiller pour admirer la première neige de notre fenêtre ébaubis.

Adekar, un autre pan de mon enfance, avec les Canazzi.

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Ratiba,

Les Berbères, à l'instar des peuples de la Méditerranée, vivent au rythme des saisons.

Il était donc normal pour Zéphyr de fêter ce jour béni de Tagrest.

Zéphyr est toujours ravi de vous accueillir. Comme vous pouvez le constater, son audience s'agrandit petit à petit.

C'est grâce vous qu'il croît lentement .

Marie-Hélène a dit…

Bonjour Zephyr
Ici aussi le froid pointe le bout de son nez frigorifié...

J'en ai pour preuve des fissures aux doigts que je soigne avec de la crème de choc, doigts enrubannés style poupées, ça me rajeunit ;D
Et je joue des castagnettes avec les dents, comme instruments de percussions, c'est assez original ;D

Je t'ai envoyé un mail qui est resté sans réponse...

Pas grave, je viens te lire avec toujours autant de plaisir et de curiosité ( positive, dans le sens de l'intérêt pour l'écriture et la culture )

Baci

Marie

Zéphyr, a dit…

Bonjour Marie-Hélène,

Quel plaisir de vous lire. Un pressentiment que vous alliez venir !

Dans une de mes réponses à un commentaire, j'avais évoqué le nom de votre famille (commentaire du 30/11/10 22.40 -réponse de Zéphyr à Afneye).

Comme moi, vous êtes sensible au froid, mais la neige m'a toujours donné de grandes sensations. Voir tous les enfants sautiller de joie me fait oublier ces petits soucis.

Les adultes se lancent aussi dans la mêlée. Quel bonheur !

PS/ Je crois qu'il y a un problème avec ton hébergeur MySpace, car moi aussi j'avais envoyé un e-mail qui est resté sans réponse. Peut-être qu'il s'inscrire préalablement.

Pour me contacter, il faudra passer par ma boîte e-mail dont l'icône est placée en bas de chaque article, le premier bouton à gauche, placé au-dessus des réactions et des commentaires.

Anonyme a dit…

C'est curieux comme l'église resemble à celles de Moselle!
c'est vrai aussi que El-kseur a été dès le début habité par des Lorrains.
Merci pour ce partage.

Zéphyr, a dit…

Bonjour Anonyme,

Merci de la visite. Je suppose que c'est par inattention que vous avez omis de signer votre commentaire.

Parmi les premiers immigrants à rejoindre El-Kseur, institué à l'époque en centre de peuplement par La France, il y avait effectivement des familles d'Alsace-Lorraine.

Mais les Alsaciens-Lorrains étaient beaucoup plus nombreux à Oued Ghir (ex-La Réunion), un village à mi-chemin entre Béjaïa (ex-Bougie) et El-Kseur.

PS/ Soyez gentil de répondre en n'omettant pas cette fois-ci de signer. Merci

eva48 a dit…

Zéphir à l' heure d' hiver
qui nous charme par la beauté de la nature
bonne soirée

Marie-Hélène a dit…

Bonjour Zéphyr

Je t'ai envoyé un mail, il y a plusieurs jours, en passant par ta boîte e-mail dont l'icône est placée en bas de l'article, comme tu me l'avais suggéré !
J'ai reçu la confirmation de cet envoi sur ma boîte e-mail Gmail...
Bonne journée
Marie-Hélène

Zéphyr, a dit…

Bonjour Éva,

Oui, la Nature nous charme par sa beauté !

Zéphyr, a dit…

Bonjour Marie-Hélène,

C'est curieux, je n'aime pas trop cette boîte, mais je vais encore vérifier.

Sinon, je serais bien obligé d'afficher publiquement l'adresse de celle que je voulais te communiquer en privé.

As-tu une autre solution à me proposer ?

Zéphyr, a dit…

Bonjour Mari-Hélène,

Ton blog figure dans le mien, dans la colonne de gauche, rubrique « La blogsphère de Zéphyr ». Il s'affiche à la moindre activité de ta part, en tête de liste ou parmi les cinq premiers, sinon il te faudra cliquer sur le lien « Tout afficher » (situé juste en-dessous, en retrait à droite) pour développer la liste entière.

Je n'ai pas pu accéder à ta boîte, car je crois qu'il faut s'inscrire au préalable dans MySpace.

Marie-Hélène a dit…

Merci infiniment Zéphyr, je suis vraiment touchée par ton geste !

Tu es, à n'en pas douter, un homme de coeur ! Respect !

A bientôt, j'espère

Marie-Hélène

Zéphyr, a dit…

Bonjour Marie-Hélène,

Je ne sais pas si tu as lu dans le préambule du blog la présentation de Zéphyr.

Je la réédite spécialement pour toi :

« ... Brise du matin, flots des vagues, flocons des nues,
... Emportez-moi !

... Zéphyr
Il était, dans sa jeunesse, fougueux et violent ; les gens le redoutaient.
Aujourd'hui, il a changé d'attributs : c'est un vent doux et agréable, un souffle léger, une brise qui grise les sens.

... Zéphyr
Il protège et enveloppe ; il donne de la fraîcheur et procure du bien-être.
Au gré du temps et de l'humeur, il apportera échos et souvenirs.

... Zéphyr
Je suis la renaissance, l'éclosion de la vie, la joie.
J'annonce le retour du Printemps.

... Zéphyr
... Au gré de son humeur, il vous transportera ...

............ Entre Miliana, sa ville d'adoption
............ Et Béjaïa, sa ville natale ;

............ Entre la ville aux mille ruisseaux
............ Et la ville lumière. »

Marie-Hélène, je suis touché par tant d'égards.

Sachez que je serais toujours ravi de vous voir fidèle lectrice de Zéphyr et davantage si vous adhériez à son club.

À bientôt

Marie-Hélène a dit…

Merci Zéphyr

En quoi consiste l'adhésion à ton club ?

Bonne après-midi
Marie-Hélène

Leila a dit…

Coucou Chawki,

Que de merveilles, les poèmes sont d'une finesse... Merci pour les paysages partagés, je suis une vraie mordue des voyages et là, de voir cette neige là où je n'aurai jamais pensé la voir c'est juste fabuleux !

Le nouveau design du blog est parfait et très élégant, parfait pour la saison.

Belle journée !!!
Leila

PS : Toujours un plaisir de venir se recueillir ici...

Zéphyr, a dit…

Bonjour Marie-Hélène,

Il permet d'agrandir l'audience de Zéphyr et de lui témoigner de son amitié.

Tu pourras te retirer à tout moment.

Zéphyr, a dit…

Bonjour Leïla,

Ravi de vous revoir en cette belle journée hivernale annonciatrice de renouveau.

Nos montagnes et nos campagnes sont riches en couleur. En l'hiver, la neige blanchit les cœurs et solidifie les liens sociaux. C'est dans l'adversité qu'on reconnaît les siens.

Merci infiniment et au plaisir de vous relire.

Marie-Hélène a dit…

Bonsoir Zéphyr

Je pensais avoir adhéré à ton club...
Que faut-il faire pour y souscrire, alors?
J'ai besoin d'un mode d'emploi car je suis plutôt du genre préhistorique en ce qui concerne internet et l'informatique ;D

A bientôt, avec plaisir
Marie-Hélène

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Marie-Hélène,

Je t'expliquerai à tête reposée, ici même ou dans le prochain article que je compte intituler : « Racines ».

Pourrai-je inclure le poème que tu m'a spécialement dédié et le tableau « Béjaïa ou Napoli, même combat ».

Merci d'avance.

Dany a dit…

Bonsoir ZEPHYR, merci mille fois de tous vos passages chez moi. Bonne soirée
Dany

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Dany,

Un plaisir est toujours partagé.

Merci et bonne fin de soirée

Marie-Hélène a dit…

Bonjour Zéphyr,

C'est avec plaisir que je te permets d'inclure mon poème et mon dessin "Béjaïa ou Napoli, même combat." dans ton prochain article "Racines"

Même si ma "reproduction" de Béjaïa est plutôt mal réussie, je trouve...

Bonne journée

Marie-Hélène

Zéphyr, a dit…

Bonjour Marie-Hélène,

Merci beaucoup. Demain ou après-demain, l'article va apparaître.

Marie-Hélène a dit…

Coucou Zéphyr

J'essaierai d'attendre en luttant contre la terrible impatience qui me caractérise ! Sourire !

Belle journée ensoleillée à toi, c'est ce que je te souhaite

Baci

Marie-Hélène

Yvette a dit…

Enfin je peux entre dans le blog de Zéphyr. Je vois aussi que tu as changé ta présentation. J'aimais bien l'autre, mais celle-ci est plus claire. J'aime bien de Guy de Maupassant: "la lune a froid", elle est comme moi. Bon week-end Chawki Yvette

Zéphyr, a dit…

Bonjour Baci,

Une journée étonnamment ensoleillée après une semaine de grisaille, de pluie et de froid.

Les cimes enneigées du Zaccar (j'habite au pied d'une montagne) ont soudainement apparu ce matin dans un ciel bleu éclatant de lumière.

La parution de l'article est imminente ; à l'aube au plus tard.

Zéphyr, a dit…

Bonjour Yvette,

Zéphyr a changé de parure pour se mettre à l'air du temps. Je sais que tu n'aime pas la neige et j'y avais pensé. Lis cet extrait, le paragraphe t'est particulièrement destiné :

« ... En écrivant cet article, je pense à ceux qui n'aiment pas l'hiver à cause de la neige. Mais, par la grâce des poètes, la saison peut être triste ou belle. Chacun son état d'âme ! ».

Tu sais aussi que je n'aime pas trop la neige, mais je m'efface devant ses bienfaits.

Sonya avait raison de choisir le côté festif de l'hiver. Alors Yvette ! je t'y encourage.

À propos de Lune, sais-tu qu'elle est associée à 3 sublimes déesses de la mythologie grecque. Une triade composée de :
- Séléné, la déesse de la pleine lune,
- Artémis, la déesse du croissant de lune,
- Hécate, la déesse de la nouvelle lune.

Marie-Hélène a dit…

J'ai hâte de lire ton fameux article...

En attendant, je te livre une petite lecture... ;D

Grand angle ouvert sur le nord africain à l'Est d'Alger : une sublime avalanche de hautes montagnes, effilé de pics enneigés, superlatifs, aigus. S'y accrochent en arpège les brumes bleues du levant. Lovées en leur flanc, trois, quatre formes rondes, généreuses, de collines touffues où s'entremêlent, enchevêtrés, pins parasols, chênes verts, oliviers sauvages, caroubiers, bruyères blanches, eucalyptus, casuarinas.
En contre-bas, s'inscrit Béjaïa, enraciné au plus profond d'une mer de sel écaillée de rougets.

Bonne soirée Zéphyr
Marie-Hélène

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Marie-Hélène,

Je réserve ce beau texte, ici bien au chaud pour ne par le perdre, jusqu'au jour où se présentera une circonstance.

Précise-moi seulement son origine (extrait, etc.). Je suppose, bien sûr que tu en es l'auteure.

Ah ! le rouget ! Sais-tu que les Bougiotes préfèrent le petit-rouget au rouget de roche ?

Marie-Hélène a dit…

Bonjour Zéphyr,

Je t'ai mis ce bout de texte en commentaire lorsque j'ai lu le tien qui parlait des cimes enneigées du Zaccar... Comme pour joindre ma voix à la tienne pour chanter la beauté de chez nous... J'espère ne pas avoir outrepassé ma "position de lectrice admirative"...

Je tente maintenant, comme pour te donner à voir un peu de mon paysage présent, de te joindre un autre petit texte descriptif ( tu peux ne pas l'accepter comme commentaire, je comprendrai et ne m'en vexerai pas du tout ):

Ici aussi, région centre de cette curieuse France , un autre jour se profile. les montants de ma fenêtre l'encadre, je le laisse entrer:
le vert tendre d'un champ pointe, ci et là, le bout de son nez frigorifié. Des sillons incrustés au surin des machines surgit, scandé, le refrain d'oiseaux égarés. Le tilleul oscille sous le courant de l'air , entre souvenir et attente. Hiver.  Au loin, la silhouette d'un bois se discerne à peine...

Petite confidence : mon père m'a donné le goût de l'écriture, il écrivait de somptueux poèmes et avait commencé le récit de ses souvenirs. Il m'a confié ses textes poétiques ( que j'ai toujours avec moi), mais je n'ai pas eu accès à sa prose.
Il m'a toujours encouragée à écrire ( depuis que je sais poser des lettres à côté les unes des autres pour former des mots ) et a lu avec grand intérêt mes poésies et mes romans, particulièrement celui qui retrace la vie d'une petite fille de deux ans à Béjaïa, durant les trois mois précédents son départ précipité pour la France ...

Bon dimanche
Marie-Hélène

Zéphyr, a dit…

Bonjour Marie-Hélène,

Pathétique et fragile, on n'ose la cueillir !

La fleur n'est belle et rayonnante que dans son jardin !

Lambeaux de Zéphyr
Quand il divague.


Ton père a eu raison de t'encourager à l'écriture, car le poète ne se sent heureux que dans son jardin imaginaire.

Placer les mots, les chercher, les combiner, les effacer, les faire recoucher sur le papier, jeter le papier, se mettre en colère, oublier, revenir, plus calme, plus doux, écrire n'importe quoi et tant pis si l'on reste incompris.

La folie de Zéphyr

De tes écrits, j'en ferai des sujets

Qu'importe le temps !
Zéphyr viendra quand ça l'inspire

Naima a dit…

Ton blog est tres riche, une vraie encyclopedie, je suis nee le 28 fevirer, et je sais que ce jour c'est le premier jour du printemps berbere et ca me fait plaisir, je suis chanceuse N'est ce pas Zaphyr hihihi

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Naïma,

Je suis ravi pour vous !

Naître un premier jour de Tafsut, c'est phénoménal !

Le 28 Février sera alors fêté doublement.

Krimo a dit…

Je ne savais pas que le 28 Fevrier etait le premier jour du printemps berbere, mais moi aussi je suis ne ce meme jour.
What a pleasure!

Zéphyr, a dit…

Bonjour Krimo,

J'avais le pressentiment que tu allais réagir après avoir lu le commentaire de Naïma.

Alors, cette année, toi aussi, tu devrais le fêter, non pas doublement, mais... triplement, car Saint Augustin le berbère sera chez toi ce jour-là !

Leila a dit…

Coucou Chawki,

De passage pour te souhaiter une très bonne année Hijriya 1432... beaucoup de joie et de réussite dans ta famille.

Prends soin de toi, et au plaisir akhi.

Bonne soirée.

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Leïla,

Merci d'être passée.

Bonheur et santé à toute la maisonnée, grands et petits.

renée a dit…

De l'humour des beaux mots mais je dois avouer que je profite du courant pour faire quelques visites et donc honte je n'ai pas tout lu!!! Je passe souhaiter de bonnes fêtes de fin d'années et que tes souhaits soit réalisé en 2011 mieux qu'en 2010, des fois que je n'aurais plus le temps avec les visites qui arrivent en début de semaine prochaine...Bises amicales

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Renée,

L'électricité est enfin de retour.

Ravis de te revoir dans mon blog.

Merci pour les vœux.

À toi, aux tiens et à tous ceux qui t'entourent passez de très bonnes fêtes.

agathe a dit…

bonjour Zéphyr
je voulais vous faire un petit mail pour vous remercier de vos commentaires sur mon blog , mais je n'ai pas réussi - je n'arrive toujours pas à répondre aux coms mais peut être que cela s'arrangera , lundi je vais essayer de prendre contact avec " orange " mais jusqu'à présent c'était impossible, il y avait des heures d'attente - merci Zéphyr pour votre gentillesse - je vous souhaite un bon dimanche -
agathe

Zéphyr, a dit…

Bonjour Agathe,

Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage.

Merci de votre passage et bon dimanche.

saadou a dit…

je suis émue de voir des photos de mon algérie natale.
je ne savais pas que tu étais de là-bas...

Zéphyr, a dit…

Bonjour Saadou,

Zéphyr vous souhaite la bienvenue au blog.

Je suis enchanté de votre visite.

Mistigris a dit…

Bonjour Zéphyr, bien joli poème le premier qui me rappelle l'école primaire où je l'ai appris ! merci pour ces jolies photos enneigées, en effet on oubie qu'il neige aussi chez vous dans les montagnes,ici c'est encore l'automne mais les pluis sont là et les rivières débordent !bonne journée, amicalement, MIAOUUUUUUUUU!!!!!!!!

Zéphyr a dit…

Bonsoir Mistigris,

... Je reviens de chez vous !
Avec le lien, je devrais normalement tomber directement chez vous, mais ce n'est pas le cas.

... J'ai dû donc chercher.

Merci de votre visite.

Michèle a dit…

Bonjour,
beaucoup de commentaires sur cette note; pourquoi je me suis arrêtée ici ? Les lieux , la poésie et pour me préparer à l'hiver ; c'est vrai que vous aussi vous avez de la neige ; il suffit de se rappeler de la scène finale du film "des hommes et des dieux" ..tristesse , moi je n'aime pas la neige , le verglas , j'ai réappris à marcher en février 1956 sur le sol verglacé et depuis quelle appréhension (: ! Pour l'instant nous sommes imbibés d'humidité .
Bonne journée et aussi merci d'être fidèle chez moi .

Zéphyr a dit…

Bonjour Michèle,

Arrivé à un certain âge, enfin un âge certain, nous n'aimons plus la neige ! On pense tout de suite aux soucis qu'elle risque d'entraîner.

Mais, la neige est bienfaisante !

Ne soyons donc pas égoïste. Pensons plutôt à notre jeunesse, à nos enfants et faisons confiance à la Nature, car elle sait bien faire les choses.

Annick a dit…

j'aime beaucoup ces poèmes aussi bien Maupassant que Lucie que l'on apprenait à l'école...
j'aime voir les photos avec la neige...quand j'étais en métropole, je partais à la montagne faire du ski de fond!
Ici, à Cayenne, pas d'hiver, pas de neige....
ce doit être dur cet hiver chez vous.
amicalement de Cayenne.

Zéphyr a dit…

Bonjour Annick,

Nous avons eu l'honneur et le bonheur de recevoir Lucie dans notre ville natale.

Sa poésie a bercé mon enfance.

L'hiver n'a pas encore pointé, nous sommes bien obligés de le supporter.

Fethi a dit…

La Kabylie se drape d'un manteau blanc pour nous révéler touet sa beauté...Bonne journée

Zéphyr a dit…

Bonjour Fethi,

Se draper, un mot très poétique qui enveloppe agréablement.

Mais en hiver, Zéphyr préfère les gros lainages aux draperies.

Merci de votre visite

Enregistrer un commentaire