Ζέφυρος / Zéphyros

... Là où se lève l'étoile du soir, où le soleil éteint ses feux.




... Zéphyr

Dans la Grèce antique
Fils d'Astréos (Éole), le Maître des Quatre Vents
Et d'Éos, la déesse de l'Aurore.

... Ses frères
Borée, le dieu du Vent du Nord,
Notos, le dieu du Vent du Sud,
Euros, le dieu du Vent du Sud-Ouest.


... Ses amours féminines
Podargé, aux pieds agiles, la Harpie au corps de pouliche
Chloris, Flore, la déesse des fleurs
Iris, la déesse de l'Arc-en-ciel.


... Zéphyr et Chloris
Pluie de roses,
Haleine parfumée de Zéphyr,
Amour et Printemps.






... Les métaphores d'Apulée le berbère
Extrait du roman latin Métamorphoses (L’Âne d'Or)
« ... Or pendant que Psyché en proie à la peur et pleure au
sommet de son rocher, la douce brise de Zéphyr aux molles
caresses fait frissonner les bords de sa robe, enfle son vêtement,
la soulève sans heurts et la transporte le long de l'abrupte paroi
rocheuse ; après une douce descente, Zéphyr la dépose au
cœur du vallon, sur un gazon de fleur ... »


... Brise du matin, flots des vagues, flocons des nues,
... Emportez-moi !

... Zéphyr
Il était, dans sa jeunesse, fougueux et violent ; les gens le
redoutaient.
Aujourd'hui, il a changé d'attributs ; c'est un vent doux et
agréable, un souffle léger, une brise qui grise les sens.

... Zéphyr
Il protège et enveloppe, il donne de la fraîcheur et procure du
bien-être.
Au gré du temps et de l'humeur, il apportera échos et souvenirs.

... Zéphyr
Il est la renaissance, l'éclosion de la vie, la joie.
Il annonce le retour du Printemps.

... Zéphyr
... Au gré de sa nature, il vous transportera ...

............ Entre Miliana, sa ville d'adoption
............ Et Béjaïa, sa ville natale.

............ Entre la ville aux mille ruisseaux
............ Et la ville lumière.

Zéphyr à Béjaia

Zéphyr à Béjaia
... Zéphyr, la statue de bronze érigée en 1894 par le célèbre statuaire français Eugène Marioton, trône au square Pasteur, en face de notre ancienne maison paternelle.

Apophtegme d'une Bougiote

... À la face des dieux, montrer que les humains
Sont beaux et généreux s'ils s'autorisent enfin
À tomber le loup en recouvrant le sourire
...
................................................................ Marie alias Incipit
...................................................enr sauv SGDL 2011-02-0167

Le Top Ten de la semaine

Nouvelles du jardin

Un jour, une plante

dimanche 5 décembre 2010

Racines

  • Marie-Hélène

... De Béjaïa (ex-Bougie), la ville qui l'a vu naître, elle en garde un souvenir confus mais tenace.  Les circonstances l'ont en séparée précocement : elle avait deux ans à peine. Aujourd'hui disséminées, ses racines l'interpellent de partout.

... Marie-Hélène revendique passionnément sa diversité : italienne, corse, française, algérienne et kabyle. Tout haut, elle le clame, le déclame, un cri qui cache mal sa souffrance, une douleur inextinguible.

... Marie-Hélène, une femme débordante d'énergie et pleine de ressources, une battante qu'on retrouve sur tous  les fronts. Elle collabore dans des actions humanitaires. Ses loisirs, elle les consacre au théâtre, à la peinture et à l'écriture.

Béjaïa ou Napoli, même combat... !
Œuvre modifiée de Marie-Hélène,
Collection "Craies grasses dans mes doigts"

  • Son Élégie

... A-t-elle  aujourd'hui dissipé son tourment ? Son cœur s'est-il enfin apaisé ? Ne cherchez pas la réponse, écoutez plutôt sa complainte.


... Une dédicace spéciale pour Zéphyr et ses lecteurs.

La déchirure

Bitumés noirs, mes pieds et Algérie rit ...
Entre Corse et Italie, l'amère nuit.

Tuffeau blanc de Touraine vient faucher les Aurès.
Sous ton soleil, la toute belle, sue ma détresse

Et vogue la galère, suis-je au bout de ma peine ?
Maintes fois essayé de m'en ouvrir les veines,
Jetée par-dessus bord, du vent j'ai traversé,
Troublé le jeu, tout déchiré, c'est mat-inné ...

Bougie le port, encore, s'évapore de mes pores.
Sous la coupe, meurtrie, maudits non-dits dehors !
Marie-Hélène Canazzi,
Extrait du livre « Les cris en écho »

Pour visiter son blog, cliquez ci-dessous


54 commentaires:

Marie-Hélène a dit…

Bonjour et quel jour !

Tu me fais trop d'honneur, je bafouille depuis quelques minutes ne sachant pas trop quoi écrire après avoir lu ton article...

Je suis une femme ordinaire avec un passé et des origines peu ordinaires, je crois que c'est aussi simple que ça...

Je ne suis pas toujours battante, parfois, je m'écroule et ne sais quel chemin poursuivre, je doute aussi très souvent, de moi, des autres, bref, ce n'est pas aussi beau que tu l'écris !

Cependant, je suis touchée à un point que tu ne peux imaginer, par ce que tu viens de faire pour moi !

Je ne sais comment te remercier...

Je t'adresse mon plus profond respect, ma plus grande reconnaissance et mon plus resplendissant sourire

Marie-Hélène

Zéphyr, a dit…

Bonjour Marie-Hélène,

... Cette page bien qu'elle te sois personnellement destinée, elle s'adresse aussi à tous ceux et toutes celles qui portent l'Algérie dans leur cœur.

... Hélène, ce dimanche, un ciel éclatant de soleil illumine le Zaccar ! Comme hier !

... Tu es une battante, mais pas surhumaine. Comme toutes les femmes ordinaires et normales, tu as du cœur et tu éprouves des sentiments : joies, peines, colère et abattement.

... Marie-Hélène ! Ne me remercie pas, sinon je vais me fâcher, car ce moment de bonheur est aussi le mien, le nôtre et à tous ceux qui se reconnaissent dans cette folie passionnelle de l'amour du prochain, de l'amour de la vie et qui cultivent le beau.

... Marie-Hélène, ce moment appartient aussi à tous ceux qui souffrent encore du mal du pays qui les a vu naître.

... UN MOMENT DE PARTAGE ...

... Marie-Hélène, si je t'ai fait trop d'honneur c'est parce que tout simplement ... tu es une concitoyenne particulière. Doublement citoyenne, si je puis dire.

... Béjaïa, ex-Bougie, notre ville natale, notre mère, est heureuse aujourd'hui ; elle a vu ses enfants irradié de sérénité.

Marie-Hélène a dit…

Coucou Zéphyr,

hier était un jour particulièrement difficile pour moi... Mêlé de regrets, de remords, de colère, de douleur...

Aujourd'hui est si lumineux et doux, empli de gratitude, d'espoir d'émotions, de sourires !

La vie est parfois tellement belle...

Je comprends ce que tu écris lorsque tu parles de ces nombreuses personnes qui ont vécu ce déchirement, et je leur souhaite, de tout coeur, ce que l'on appelle "résilience", pour eux aussi...
J'ai une tendre pensée pour eux et leur adresse toute ma sympathie.

Notre mère Béjaïa, je l'embrasse avec un plaisir non dissimulé...

Merci encore Zéphyr

Marie-Hélène

Lily a dit…

Les racines sont d'une grande importance dans la vie. Ce sont à la fois les paysages et personnes de notre enfance, tous les récits que nous entendons, la culture qui nous environne,les engagements divers de nos proches et surtout l'affection qu'ils nous portent.
De plus en plus, aujourd'hui, nous avons des racines multiples et cela peut à la fois être source de souffrance, comme de richesse et d'ouverture. Les deux mêlées, inextricablement.
Qu'il est beau ce tableau à la craie grasse ! Ombre et lumière !
Bonne soirée Zéphir.

Louiza a dit…

Bonsoir Chawki
Je suis très touchée et ému par les cris de Marie-Hélène, c'est fou ce déchirement,et son poème est poignardant! C'est dur d'avoir le mal de pays!
Je vous remercie Chawki pour le partage;j'irais de ce pas visiter son blog!
Bonne soirée

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Lily,

La souffrance n'est pas dans la diversité de ses racines ; la douleur réside dans la quête éperdue de ses origines.

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Louiza,

Marie-Hélène sera heureuse de savoir que beaucoup de gens partagent ses émotions.

Oui, c'est dur d'avoir le mal du pays.

Merci pour elle et tous les autres.

Marie-Hélène a dit…

Bonsoir Zéphyr,

je suis effectivement touchée par les commentaires de Lily et Louisa et les en remercie...

Tu as raison de préciser que la diversité ne me dérange absolument pas, bien au contraire, elle est source de richesse, je pense.

Je t'ai adressé un mail, à partir de ma boîte hotmail et t'ai envoyé une invitation à MSN ( que je ne maîtrise pas bien). J'espère que cette fois, je recevrai bien ta réponse, en croyant au fait qu'il s'agissait d'une erreur exceptionnelle concernant le mail que tu m'avais envoyé à propos d'Yves.

Merci encore pour cet article et pour tout le reste...

Les Humains sont tellement rares de nos jours que lorsqu'on croise leur chemin, il est important de ne pas l'ignorer et de savourer la rencontre avec beaucoup de gratitude, je m'y emploie du mieux que je peux.

Marie-Hélène

Afneye a dit…

Que d'émotions !
Je dirais que Marie Hélène est méditerranéenne!
Mais il me vient à l'esprit cette superbe phrase d'Aimé CESAIRE qui dit : "Je ne suis d'aucune nationalité prévue par les chancelleries" qui résume tout!
* Aimé CESAIRE dans: Cahier d'un retour au pays natal.

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Afneye,

Marie-Hélène est en quête de vérité. Elle ne pourra retrouver sa sérénité que lorsqu'elle aura résolu l'énigme de ses tourments.

Je ferai tout mon possible pour qu'elle puisse enfin guérir ce mal qui la ronge.

nibele a dit…

Bonsoir ZEPHYR,
je suis profondement bouleversée par les cris dechirant de Marie Hèlene,je comprend tout à fait son desemparement et partage ses emotions,,
je vais de ce pas lui rendre unepetite visite
bonne soirée

SONYA 972 a dit…

c'est une battante Marie Hélène
vu ta description , c'est une femme forte, un vrai pilier malgré tous ses déboires
elle est authentique, égale à elle même.
c'est une superbe dédicace , les mots ont une telle profondeur.
merci pour ce partage enrichissant.

Zéphyr, a dit…

Bonjour Nibele,

Marie-Hélène souffre et je crois comprendre sa souffrance.

Mais sommes-nous capables de vivre son tourment autant qu'elle ?

Zéphyr, a dit…

Bonjour Sonya,

Je suis profondément touché et convaincu que la solidarité que vous témoignez à Marie-Hélène ne fera que renforcer sa détermination à aller de l'avant. Merci pour elle.

Marie-Hélène a dit…

Bonjour à tous et une grande reconnaissance pour ce que vous avez écrit...

Je suis vraiment touchée par tous ces gestes de sympathie, de réconfort et d'encouragement...

Merci, merci profondément !

Marie-Hélène

Zéphyr, a dit…

Bonjour Marie-Hélène,

Tu as crée un élan, une chaîne de solidarité inouïe !

Quelle soit pour toi un sursaut dans ta quête et, peut-être, la fin de ton fardeau.

Vas-y, nous t'y encourageons.

Marie-Hélène a dit…

Re-bonjour Zéphyr,

c'est grâce à toi que cet élan s'est créé ! Et je t'en remercie...

Je me sens toute petite devant toute cette gentillesse...
Un peu comme un enfant devant le Père Noël et ses lutins, tous aussi lumineux que lui, qui apportent des cadeaux auxquels on n'ose rêver et qui sont pourtant là en ces moments de froidure...

Encore merci tout plein

Marie-Hélène

SONYA 972 a dit…

je suis d'accord avec toi
je la trouve remarquable cette femme
belle soirée

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Sonya,

Marie-Hélène aura certainement besoin de tes encouragements, car elle en a grandement besoin.

Marie-Hélène a dit…

BON JOUR Chawki ! ! !

Celui là même, de jour, m'a confié qu'il t'avait vu naître !

Je te souhaite donc un somptueux anniversaire rempli de ces petits bonheurs qui font notre bonheur !

Contente d'avoir croisé ton chemin, je t'envoie une brassée de sourires.

Marie-Hélène

SONYA a dit…

je comprends ses émotions lorsque tu dis que ses racines l'interpellent...
tôt ou tard on les ressent quand quelque chose nous est enlevé sans consentement.. passe une très belle journée Zéphyr

Zéphyr, a dit…

Bonjour Sonya,

Merci que tu sois revenue aujourd'hui encore.

Marie-Hélène a aussi soif de vérité ; elle la retrouvera, car elle a foi en elle.

dany a dit…

Bonsoir EPHYR, je comprend fort bien cet attachement aux racines j'en suis moi meme très liée.
C'est une très belle page pour votre amie et l'Algérie, une délicate dédicasse aussi. Merci
Bonne soirèe
Dany

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Dany,

Il y a un proverbe berbère qui dit à peu près ceci.

Regarde d'où tu viens avant de poursuivre ta route.

Merci pour la visite et bonne fin de soirée

Afneye a dit…

Je suis venu juste pour dire "et peut-être vendre la mèche" : Joyeux anniversaire Zéphyr !
Je te souhaite encore de longues journées fertiles afin que tu puisses nous abreuver de tes excellents articles.
Enfin, ce n'est pas uniquement pour cela !
Au fait ? ca fais combien de printemps ?
j'espère que tu vivras aussi longtemps que ta grand mère ou ses sœurs ! Oui ! car ca fera de toi un centenaire et .....
... avec toute ta lucidité.
Joyeux anniversaire.

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Afneye,

Oui, tu as vendu la mèche ! C'était mon jardin secret.

Me voilà bien obligé de trahir ma parole et de lâcher les tendres billets que j'ai reçus ce matin, disséminés aux quatre vents de mes articles.

Ma boîte électronique a failli exploser.

Merci Afneye. Mais qui a dit que je n'étais plus jeune ? Personne à ce que je sache !

Merci à tout le monde même à ceux et à celles qui ne savaient pas.

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Marie-Hélène,

Ce matin, je t'avais dis que je garderai pour moi seul les vœux que tu m'avais adressés.

Je me déjuge mainteant, car Afneye, qui est plus qu'un ami, vient de vendre la mèche.

Encore mille fois merci pour cette brassée de sourires.

Marie-Hélène a dit…

Bonjour Chawki,

si ta boîte électronique a failli exploser, c'est que tu comptes beaucoup pour bon nombre de personnes, ce qui signifie certainement que tu es quelqu'un de bien, profondément humain et que tu attires la sympathie et l'affection...

Je te souhaite le printemps pour très longtemps encore.

Marie-Hélène

louiza a dit…

Bonjour Chawki
Merci Afneye,grâce a vous je tiens à souhaiter a Chawki un heureux et joyeux anniversaire,rempli de beaucoups de belles choses!Continuez a nous faire voyager avec vos magnifiques articles!
bonne journée

Jacqueline a dit…

J'ai lu le commentaire de Afneye qui dit "Mèditerranéenne" pour Marie Hélène et je souscris pleinement! C'est le destin de nos existences partagées entre deux rives de cette mer qui nous unit malgré tout et tous...! Une richesse qui est notre et dont nous pouvons etre fiers! Le cri d'amour et de douleur de Marie Hélène m'émeut au plus profond car elle a su dire admirablement ce que nous, incapables d'écrire, nous pensons!!
Merci mon cher ami

Zéphyr, a dit…

Bonjour Marie-Hélène,

Le message le plus bouleversant de ma vie.

Zéphyr, a dit…

Bonjour Louiza,

Mille fois merci !

Afneye est un sacré futé et je l'aurai un jour.

Je suis confus par tant d'égards.

En ce moment, je vis d'intenses émotions.

Louiza, que Dieu vous garde !

Zéphyr, a dit…

Bonjour Jacqueline,

Votre commentaire m'a ébranlé. J'ai senti mon cœur chaviré.

... « Le cri d'amour et de douleur » ne s'arrêtera que lorsque Marie-Hélène aura retrouvé le chemin lumineux qui l'emmènera vers sa vérité.

Merci Jacqueline !

Viendra le jour où l'on sera bien obligé de reconnaître en toi le message que tu véhicules depuis longtemps et de t'attribuer enfin le titre de « Première Citoyenne de la Méditerranée », d'un pays qu'on appellera, pourquoi pas MARE NOSTRUM.

Renée a dit…

Je file de ce pas voir son site, très beau cet extrait. Merci Bisous

eva48 a dit…

la diversité fait la richesse des personnes,chose encore difficile à admettre par bon nombre d' entre-nous
bisous

eva48 a dit…

pour Marie-Hélène
il n ' y a que les battantes qui s' écroulent pour mieux se relever
bonne journée
éva

Zéphyr, a dit…

Bonjour Renée,

Merci !

Marie-Hélène sera ravie de vous voir dans son blog.

À propos de votre invitation. J'en parlerai ce soir à Afneye.

Zéphyr, a dit…

Bonjour Éva,

La chaîne de solidarité se construit avec vous, par nous tous.

Effectivement, la diversité crée la richesse.

C'est ce que vous faites, ce que nous faisons ensemble.

Il faut y croire, vous croyez, nous croyons.

Merci

Zéphyr, a dit…

Ô Éva,

Que vous êtes merveilleusement humaine !

Vous acceptez l'écroulement, mais pas la défaite.

Il n'y a pas de meilleur encouragement que celui-ci : aller de l'avant, toujours de l'avant.

Mille Mercis

Yvette a dit…

J'ai lu ce qu'a écrit Marie-Hélène, elle est très touchée. C'est ça la magie de Chawki. Il sait faire plaisir aux gens , il aime ça. Et il sait dire les choses d'une telle manière qu'on est surpris et enchantés par ses textes, c'est un artiste "des mots". Il sait! Bonne soirée Chawki!

SONYA a dit…

je relis chaque fois son texte et je me dis quelle force de caractère...
belle soirée

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Yvette,

Je ne sais plus quoi te dire. Je suis perplexe et désemparé.

Ô Yvette,

Dans ce genre de situation, et tu es bien placée pour le savoir, on ne sait plus si c'est la magie des mots ou si c'est simplement le cœur qui verse ses sanglots.

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Sonya,

Tu viens, tu vas et tu reviens
Boire à la source de Marie-Hélène.

Comme dans cette fontaine de Jouvence,
Tu te désaltères pour un nouvel essor.

Marie-Hélène a dit…

Bonjour Zéphyr
et bonjour à toutes et tous qui figurent son cercle de lecteurs assidus et d'amis de coeur,

je suis vraiment émue de voir dans toutes ces lignes de commentaires autant d'altruisme ! C'est splendide, et je ne vous remercierai jamais assez pour le réconfort et l'encouragement que vous impulsez, toutes et tous !

Je laisse le soin à Zéphyr de vous écrire individuellement, il est l'auteur de cet article et le Père de ce site, mais je tenais à vous dire combien je suis touchée par vos marques de sympathie.

Merci encore pour tout !

Marie-Hélène

PS : je donne ma voix à Jacqueline pour le titre de " Première Citoyenne de la Méditerranée" .

Le nom de MARE NOSTRUM, pour ce "pays", est très bien vu, Zéphyr ! Je vote "POUR" !

Zéphyr, a dit…

Bonjour Marie-Hélène,

... Un concours de circonstances a fait croiser nos chemins. De là, ensemble nous avons construit un autre chemin encore plus beau, le chemin de l'espérance et de la félicité.

... J'ai suggéré MARE NOSTRUM parce que ce pays est cher à Jacqueline, elle l'a toujours revendiqué. Ce mot lui appartient ; comme toi, elle est française, italienne, algérienne et même plus.

De ses voyages à travers Mare Nostrum, elle ramène dans son escarcelle les scènes de la vie quotidienne d'hier et d'aujourd'hui.

Elle continue de sillonner sa Méditerranée et à chacune de ses nouvelles pérégrinations, elle fait escale dans sa terre natale pour se ressourcer.

Marie-Hélène a dit…

Coucou Zéphyr,

J'espère que ce nouveau chemin nous mènera loin et nous conduira vers de beaux paysages...

Je suis allée sur le site de Jacqueline, il est vraiment superbe et très riche, merci de m'avoir permis de le découvrir.

Bonne journée

Marie-Hélène

Jacqueline a dit…

merci à vous deux d'avoir établi un nouveau maillon de la chaine qui unit nos deux rives! Lorsque j'ai choisi le nom de mon blog je ne pouvais pas savoir ce qu'il allait m'apporter!!! Probablement qu'inconsciemment le choix de l'expression géographique et historique était déjà un présentiment que quelque chose allait se construire.. Mais je n'aurais jamais pu imaginer que tant d'amitiés allaient se nouer..
Merci encore et bonne nuit!

Zéphyr, a dit…

Bonjour Jacqueline,

Mare Nostrum, un nom qui vous est cher, aussi cher que celui qu'une mère donne à son nouveau-né.

Mare Nostrum, un nom béni, un nom magique riche de son histoire et de ses légendes.

Mare Nostrum, un pays de grandes civilisations

Marie-Hélène a dit…

Coucou Zéphyr

Je viens de lire le commentaire de Jacqueline, c'est une GRANDE DAME, et je suis heureuse de vous connaître, tous deux !

Vous m'êtes vraiment chers !

Je vous embrasse tendrement et vous admire sincèrement

Marie-Hélène

Zéphyr, a dit…

Bonjour Marie-Hélène,

Zéphyr m'a comblé énormément. Il m'a permis de connaître beaucoup de gens, tous aussi merveilleux les uns que les autres.

Certains m'ont même aidé à construire ce blog : il s'agit particulièrement de Krimo et de Crabber.

Jacqueline, c'est l'histoire méditerranéenne des gens d'hier et d'aujourd'hui : une véritable encyclopédie.

Yvette, une grande dame qui nous vient de Gouraya et de Boumedfa, une histoire racontée dans un livre plein de souvenirs que j'ai eu la chance de lire il n'y a pas si longtemps.

Yvette, une femme adorable qui aime les animaux : les chats figurent en bonne place dans son blog.

Yvette, c'est comme ma grande sœur : une grande entente entre-nous pour ne pas dire de la complicité. Ah ! j'allais oublier, c'est une artiste-peintre et poétesse à ses heures perdues.

Yvette m'a fait rencontrer Jacqueline.

Les cuisinières et pâtissières sont aussi mes fidèles lectrices parce qu'elles savent que je fréquente souvent leur table : Ratiba, Sabah, Nibele, Louiza, Souska, j'en oublie certainement.

Il y a celles qui viennent de loin : Sonya, Dany, Éva, Renée et j'en oublie probablement.

Lily, la conteuse qui jongle avec les mots ; Françoise l'écolo sur la piste des ours.


Muad'Dib et son musée à ciel ouvert, un homme qu'on regrette beaucoup. Il a quitté la blogosphère en nous laissant un grand vide.

Enfin, il y a Afneye, un homme qu'on voit partout et nulle part. Un personnage mystérieux pour lequel j'ai beaucoup d'attaches et d'estime. Il est le seul à ne pas avoir de blog.

Afneye est l'âme de Zéphyr !

Marie-Hélène a dit…

Coucou Zéphyr,

je suis impressionnée de découvrir à travers ce que je lis, autant de superbes personnalités!

Merci de m'avoir permis de croiser leurs chemins.

A bientôt, avec grand plaisir

Marie-Hélène

Zéphyr, a dit…

Bonjour Marie-Hélène,

Les miracles du Net !

De site en site, de page en page, de la plus proche à la plus lointaine des contrées, on arrive fortuitement par croiser nos chemins. Une rencontre inattendue qui, plus tard, se tisse en amitié.

Internet, le miracle des temps modernes !

Marie-Hélène a dit…

Bonjour Zéphyr,

tu as raison, internet m'a permis, par le biais d'un clic, non seulement de voyager vers cette contrée qui m'est si chère, mais aussi de parcourir, à rebours, le chemin du temps et de rencontrer le passé en espérant y bâtir un futur.

J'espère avoir contribué à renouer avec une amitié que la guerre avait brisée.

Merci d'avoir modifié mon paysage, sur la photo comme dans mon coeur.

Marie-Hélène

Zéphyr, a dit…

Bonjour Marie-Hélène,

En effet,la guerre est un mot qui rappelle de mauvais souvenirs ; l'histoire jugera et saura distinguer les hommes de bien des hommes de mal.

L'amitié va au-delà de ces considérations, elle préserve le côté humain de l'homme.

Enregistrer un commentaire