Ζέφυρος / Zéphyros

... Là où se lève l'étoile du soir, où le soleil éteint ses feux.




... Zéphyr

Dans la Grèce antique
Fils d'Astréos (Éole), le Maître des Quatre Vents
Et d'Éos, la déesse de l'Aurore.

... Ses frères
Borée, le dieu du Vent du Nord,
Notos, le dieu du Vent du Sud,
Euros, le dieu du Vent du Sud-Ouest.


... Ses amours féminines
Podargé, aux pieds agiles, la Harpie au corps de pouliche
Chloris, Flore, la déesse des fleurs
Iris, la déesse de l'Arc-en-ciel.


... Zéphyr et Chloris
Pluie de roses,
Haleine parfumée de Zéphyr,
Amour et Printemps.






... Les métaphores d'Apulée le berbère
Extrait du roman latin Métamorphoses (L’Âne d'Or)
« ... Or pendant que Psyché en proie à la peur et pleure au
sommet de son rocher, la douce brise de Zéphyr aux molles
caresses fait frissonner les bords de sa robe, enfle son vêtement,
la soulève sans heurts et la transporte le long de l'abrupte paroi
rocheuse ; après une douce descente, Zéphyr la dépose au
cœur du vallon, sur un gazon de fleur ... »


... Brise du matin, flots des vagues, flocons des nues,
... Emportez-moi !

... Zéphyr
Il était, dans sa jeunesse, fougueux et violent ; les gens le
redoutaient.
Aujourd'hui, il a changé d'attributs ; c'est un vent doux et
agréable, un souffle léger, une brise qui grise les sens.

... Zéphyr
Il protège et enveloppe, il donne de la fraîcheur et procure du
bien-être.
Au gré du temps et de l'humeur, il apportera échos et souvenirs.

... Zéphyr
Il est la renaissance, l'éclosion de la vie, la joie.
Il annonce le retour du Printemps.

... Zéphyr
... Au gré de sa nature, il vous transportera ...

............ Entre Miliana, sa ville d'adoption
............ Et Béjaïa, sa ville natale.

............ Entre la ville aux mille ruisseaux
............ Et la ville lumière.

Zéphyr à Béjaia

Zéphyr à Béjaia
... Zéphyr, la statue de bronze érigée en 1894 par le célèbre statuaire français Eugène Marioton, trône au square Pasteur, en face de notre ancienne maison paternelle.

Apophtegme d'une Bougiote

... À la face des dieux, montrer que les humains
Sont beaux et généreux s'ils s'autorisent enfin
À tomber le loup en recouvrant le sourire
...
................................................................ Marie alias Incipit
...................................................enr sauv SGDL 2011-02-0167

Le Top Ten de la semaine

Nouvelles du jardin

Un jour, une plante

mercredi 15 décembre 2010

Lamento andalou

  • Hadj Mohamed Tahar El Fergani

... Le grand maître du malouf  [ andalou de l'école de Constantine ], le virtuose du violon, chante la plus belle de ses romances.

... De sa douce voix langoureuse, il transporte  le soupirant  jusqu'aux voiles diaphanes de  sa lointaine bien-aimée.

... Soupirs, lamentations dans la nuit, incantations à la colombe. 



... Le violon geint et le luth de sangloter !


Une complainte d'amour







21 commentaires:

SONYA a dit…

c'est très beau on se laisse facilement bercer
belle soirée Zéphyr

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Sonya,

Toujours prête,toujours fidèle, toujours la première à répondre.

Dans les contrées lointaines, la musique andalouse algérienne (l'andalou)reste encore à découvrir.

Il neige ici !

Merci et bonne fin de soirée

nibele a dit…

Bonsoir zephyr,

El Hadj Mohamed Tahar Fergani (né le 9 mai 1928 à Constantine - ), de son vrai nom Reganni, fils de Cheikh Hamou est un célèbre chanteur, musicien et compositeur algérien de hawzi (un répertoire musical proche de la Moussiqua al-âla qui allie subtilement la musique populaire au développement très long faite constituée d'un ensemble de courtes pièces).

Fergani est également considéré comme l'une des figures de proue du malouf. Son chant est souvent décrit comme une harmonie exemplaire. Il parvient à réaliser une synthèse équilibrée de la chanson traditionnelle dans ses différentes facettes. La puissance de sa voix qui incarne un degré de qualité d'interprétation charme un grand nombre des mélomanes.

Il demeure l'un des rares chanteurs à interpréter ses compositions portant sur l'étendue de quatre octaves. Primé et réompensé à de nombreuses occasions aussi bien en Algérie et au niveau international, il demeure l'une des références majeures du hawzi.
c'est un reèl plaisir d'enttendre ce genre de musique je suis polyvalente mais la musique classique algerienne reste toujours ma prefferé
merci pour ce beau partage
bonne soirée

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Nibele,

J'ai dû réveiller en vous pas mal de souvenirs. Le Maître est la fierté de tous les gens de la région constantinoise.

Vous le portez dans votre cœur. Comme je vous comprend ! Qui n'a pas écouté El Hadj Mohamed Tahar Fergani, le rossignol du malouf, n'a rien écouté.

Marie-Hélène a dit…

Bonjour Chawki,

merci, oui, profondément merci de me permettre de découvrir Hadj Mohamed Tahar El Fergani.

Grâce à toi, j'apprends cette culture, ces mélodies, cet art...

Il était temps ! Mais je ferai le maximum pour tenter d'intégrer tout cela le plus vite possible.

Merci encore,tu es, en quelque sorte, mon professeur !

Je te souhaite une très bonne journée.

Marie-Hélène

Zéphyr, a dit…

Bonjour Marie-Hélène,

Hier après-midi, il a neigé sur la ville. Tout est blancheur ce matin, d'une blancheur éclatante et le bleu du ciel plus beau que jamais.

J'ai consacré plusieurs articles sur la musique andalouse. Donne-moi le temps de t'afficher les liens.

Une belle journée en perspective.

SONYA a dit…

ce sera un plaisir d'en découvrir d'autres
merci du partage
belle fin de journée

thanina a dit…

Bonjour Chawki , vraiment un plaisir que d'ecouter med tahar fergani ,merci pour ces morceaux choisis , g eu l'occasion de le rencontrer la dernière fois lors du festival de la musique malouf , il é tjr trés courtois , elégant et poli ...enfin merci pour le partage bonne achoura a bientôt .

Zéphyr, a dit…

Merci Sonya,

Vous êtes superbe. Il a neigé chez nous !

Passez une bonne fin de journée.

Zéphyr, a dit…

Bonjour Thanina,

Un homme toujours affable et courtois. Quand il vient à Miliana, il demande toujours après ses amis, ses fans et il ne s'étonne pas de les voir aux premières loges.

Des moments de bonheur, surtout avec son fils Salim, le maître du luth.

agathe a dit…

bonsoir Zéphyr
vous avez la gentillesse de laisser des commentaires sur mon blog mais je n'arrive pas à y répondre, j'ai des problèmes d' ordinateur, je vais arriver à les résoudre, mais je crois qu'il va me falloir beaucoup de temps - je voulais simplement vous faire un petit coucou, regarder la température dans votre beau pays . .rêver quelques instants - bonne fin de journée à vous -

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Agathe,

Vous êtes bien aimable. Je sais que vous avez des problèmes informatiques et j'espère qu'ils seront de courte durée.

C'est avec une grande attention que je suis Jolybois.

Bonne fêtes

SONYA a dit…

bon weekend à toi
A bientôt

Zéphyr, a dit…

Merci Sonya,

À toi aussi, un très bon week-end.

Leila a dit…

Bonsoir Chawi,

C'est assez beau et doux... un musicien que je ne connaissais cependant pas du tout. Merci pour la découverte...

ps : Votre assiette de couscous vous attend avec plaisir... (on reconnaît les vrais gourmands lol)

A bientôt !

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Leïla,

Ne dites jamais devant un Constantinois que vous ne connaissez pas Hadj Mohamed El Fergani, il s'étonnera et se fâchera même.

El Hadj est connu au-delà des frontières.

Ne soyez pas désolée ! Il vrai qu'on ne peut pas connaître tout le monde.

Vous êtes bien aimable d'avoir laissé une part de couscous pour moi. Je viens, j'accoure !

Merci infiniment.

Yvette a dit…

Aujourd'hui dimanche beaucoup de peine à écouter la musique et ouvrir les blogs, mais le si peu que j'ai pu avoir était très beau, merci Chawki et bonne semaine Yvette

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Yvette,

Que se passe-t-il avec OB ? Tout le monde se plaint. Moi-même j'ai des difficultés d'accès, notamment pour faire un commentaire.

Bonne fin de soirée.

Françoise a dit…

Merci pour ces bons moments musicaux qui réveillent des souvenirs d'une escapade andalouse si appréciée.
Au coeur de la neige et de petits soucis familieiaux, un fabuleux rayon de soleil !
Le concerto andalou de Rodrigo n'a qu'à bien se tenir...
Bonne journée, Zéphyr.

Zéphyr, a dit…

Bonjour Françoise,

C'est la période des neiges, des fêtes et des réjouissances.

Que votre hiver soit un éternel printemps !

Bonnes fêtes.

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Jacqueline,

J'ai bien lu votre commentaire et je lui ai même consacré une réponse.

C'est étrange, je ne retrouve ni le vôtre ni le mien.

J'ai dû faire une fausse manœuvre.

Enregistrer un commentaire