Ζέφυρος / Zéphyros

... Là où se lève l'étoile du soir, où le soleil éteint ses feux.




... Zéphyr

Dans la Grèce antique
Fils d'Astréos (Éole), le Maître des Quatre Vents
Et d'Éos, la déesse de l'Aurore.

... Ses frères
Borée, le dieu du Vent du Nord,
Notos, le dieu du Vent du Sud,
Euros, le dieu du Vent du Sud-Ouest.


... Ses amours féminines
Podargé, aux pieds agiles, la Harpie au corps de pouliche
Chloris, Flore, la déesse des fleurs
Iris, la déesse de l'Arc-en-ciel.


... Zéphyr et Chloris
Pluie de roses,
Haleine parfumée de Zéphyr,
Amour et Printemps.






... Les métaphores d'Apulée le berbère
Extrait du roman latin Métamorphoses (L’Âne d'Or)
« ... Or pendant que Psyché en proie à la peur et pleure au
sommet de son rocher, la douce brise de Zéphyr aux molles
caresses fait frissonner les bords de sa robe, enfle son vêtement,
la soulève sans heurts et la transporte le long de l'abrupte paroi
rocheuse ; après une douce descente, Zéphyr la dépose au
cœur du vallon, sur un gazon de fleur ... »


... Brise du matin, flots des vagues, flocons des nues,
... Emportez-moi !

... Zéphyr
Il était, dans sa jeunesse, fougueux et violent ; les gens le
redoutaient.
Aujourd'hui, il a changé d'attributs ; c'est un vent doux et
agréable, un souffle léger, une brise qui grise les sens.

... Zéphyr
Il protège et enveloppe, il donne de la fraîcheur et procure du
bien-être.
Au gré du temps et de l'humeur, il apportera échos et souvenirs.

... Zéphyr
Il est la renaissance, l'éclosion de la vie, la joie.
Il annonce le retour du Printemps.

... Zéphyr
... Au gré de sa nature, il vous transportera ...

............ Entre Miliana, sa ville d'adoption
............ Et Béjaïa, sa ville natale.

............ Entre la ville aux mille ruisseaux
............ Et la ville lumière.

Zéphyr à Béjaia

Zéphyr à Béjaia
... Zéphyr, la statue de bronze érigée en 1894 par le célèbre statuaire français Eugène Marioton, trône au square Pasteur, en face de notre ancienne maison paternelle.

Apophtegme d'une Bougiote

... À la face des dieux, montrer que les humains
Sont beaux et généreux s'ils s'autorisent enfin
À tomber le loup en recouvrant le sourire
...
................................................................ Marie alias Incipit
...................................................enr sauv SGDL 2011-02-0167

Le Top Ten de la semaine

Nouvelles du jardin

Un jour, une plante

vendredi 11 mars 2011

Le tombeau de la Phénicienne

  • Béjaïa, aux abords du mausolée de Sidi Aïssa


... Un monument funéraire daté de l’Antiquité sombre dans l’inconnu dans le site féerique des Aiguades à Béjaïa. Le tombeau de la phénicienne, c’est de lui qu’il s’agit, borde le bas côté de la route à une vingtaine de mètres du mausolée de Sidi Aissa.

Les Aiguades, 
Une merveille de la nature

... C’est vrai qu’on ne peut soupçonner que cette énorme masse rocheuse camouflée grossièrement par un talus et des arbustes puisse cacher un sépulcre phénicien. La tombe a vraisemblablement été «visitée», le sarcophage ayant disparu, ne restant que la niche creusée adroitement dans la roche. 

... Un relief manquant au bloc de granit blanc laisse supposer cette «visite». La masse d’un diamètre de 12 mètres environ laisse paraître un caveau vertical de près de deux mètres de haut. Et sur le faîte du rocher, également taillées dans la pierre, une bassine que vidange une rigole allant jusqu’à une extrémité du rocher. Les dimensions du corps du monument laissent croire qu'effectivement celui-ci ne peut être que la tombe d’un haut dignitaire phénicien. Et la niche érigée en  vertical, surmontée d’une bassine suggère le rituel phénicien consacré aux funérailles de la noblesse et caste royale phéniciennes. 

La tombe sans son sarcophage


... Des funérailles qui se distinguent par le sacrifice du bélier. La bête est immolée au dessus de la tête du défunt. Le sang est épandu dans la bassine et évacué alors par la rigole.Il y a lieu de souligner l’existence dans l’Antiquité d’un port romain dans la baie des Aiguades et on connaît les phéniciens pour être de grands navigateurs et négociants. Et l’on dit également que les navigateurs phéniciens ne jetaient pas dans la mer et ne rapatriaient pas les dépouilles des leurs, décédés en cours de voyage. Ces derniers étaient inhumés dans la terre ferme, dans le port le plus proche. 

... Voilà pour résumer une réhabilitation qui s’impose dans la mise en avant du patrimoine archéologique, historique et naturel d’une région trois fois millénaire. Un vaste chantier pour lequel malheureusement on n’a pas encore posé la première pierre.

Rachid Oussada
Extrait d'article paru dans El watan du 28/02/2011
(rubrique Kabylie Info)


.

26 commentaires:

Sonya972 a dit…

j'espère un jour avoir ce privilège de découvrir ce patrimoine archéologique

il me faudra déjà vaincre la phobie des longs courriers
je te souhaite un doux weekend en famille

Dany a dit…

Bonjour Zéphyr, encore une grande découverte pour moi sur votre blog, il est vrai que l'histoire des phénicien est si vaste!
Passionnant.
Merci , je vous souhaite un beau WE
Amicalement
Dany

antilles a dit…

sympa ton site, merci de ton passage sur mon blog.

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Sonya,

L'Algérie, tout comme le bassin méditerranéen, a été le carrefour de grandes civilisations, entre les phéniciens et leurs nombreux comptoirs et bien évidemment la Rome antique.

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Dany,

Les Phéniciens installèrent le long de la côte beaucoup de comptoirs afin de développer leur commerce.

Presque tous les 30 à 40 km, il y en eut un dont celui de Béjaïa, plus exactement au lieudit "Les Aiguades".

Zéphyr, a dit…

Merci Les Antilles,

Sois la bienvenue chez Zéphyr !

Lily a dit…

Les Phéniciens ont caboté sur sous les rivages de l'Afrique du Nord, de la Libye jusqu'à Gibraltar et souvent sur de frêles esquifs. Pour les tombeaux, beaucoup, hélas, ont été visités par des personnes sans aucun scrupules. Ce vaste chantier de réhabilitation du patrimoine serait certainement très intéressant, mais ... On peut douter qu'il soit la priorité des gouvernants aujourd'hui.
Amitié Zéphyr.

ratiba a dit…

Un article tres intéressant comme toujours esperant qu'un jour j'aurai le privilège de visiter Bejaia , je suis déjas partis mais juste de passage
passez une bonne soirée

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Lily,

Du véritable cabotage, en effet. Il savaient y faire. Carthage fut leur pied à terre.

Ils ont aussi osé s'avancer dans les terres intérieures.

La sauvegarde du patrimoine archéologique interpelle toute l'humanité.

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Ratiba,

Quel plaisir de vous lire !

Soyez la bienvenue à Béjaïa.

Anonyme a dit…

Bonjour Zéphyr,

merci pour ce nouvel article passionnant !

Je peux dire que grâce à toi, je me familiarise avec cette terre, ses richesses, sa culture, ses artistes... Et j'en suis vraiment heureuse !

Bonne journée

Marie-Hélène

Zéphyr, a dit…

Bonjour Marie-Hélène,

J'ai évoqué le nom de Sidi Aïssa sans l'avoir présenté. Je le ferai dans un article à venir.

Anonyme a dit…

Coucou Zéphyr,

j'attends cette présentation avec impatience et je la lirai avec grand plaisir !

Bon week-end !

Marie-Hélène

Yvette a dit…

Ce pays a connu beaucoup de civilisations différentes et elles ont laissé des traces. Les phéniciens et les romains peut-être plus sûrement que les autres. Quelle richesse dans ce pays. Bonne journée à Toi et à bientôt Yvette

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Marie-Hélène,

« Ce qui semble évident pour soi, ne l'est pas forcément pour les autres. »

Une des règles fondamentales de la communication que je ne cesse de répéter aux étudiants. Eh bien, moi-même j'ai failli !

Pour éviter les incompréhensions, il faut toujours se situer dans le contexte de ses interlocuteurs.

Bon week-end à toi.
Au fait, le nôtre c'est vendredi/samedi.

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Yvette,

En fait c'est toute la particularité du bassin méditerranéen : carrefour, brassage, parfois dramatiques, mais toujours enrichissants pour les générations d'après.

Sonya972 a dit…

je trouve dommage les vols ou encore la violation des tombes qui nous privent de découvertes.

c'est toujours un plaisir d'en savoir un peu plus sur l'histoire d'autres civilisations

merci pour cette belle page

bonne soirée

Zéphyr, a dit…

Bonjour Sonya,

Les conséquences de l'inculture nous amènent à ce genre de situation ; la violation des sépultures n'en est qu'un des aspects malheureusement.

SONYA a dit…

je partage ta pensée c'est regrettable pour ceux qui en redemandent

belle soirée


¸.•♥•.¸¸.•♥ •Ś.Ő.Ń.Ŷ.Á•♥•.¸¸.•♥•.¸

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Sonya,

.... Toujours présente !

La plus fidèle parmi les fidèles.

Sonya972 a dit…

merci , je dirai pareil pour toi
passe une belle journée
♥•.¸¸.•♥ •Ś.Ő.Ń.Ŷ.Á•♥•.¸¸.•♥•.¸

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Sonya,

Le plaisir est partagé !

SONYA a dit…

je tiens à te féliciter pour ces très beaux billets

très belle soirée Zéphyr

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Sonya,

Merci de tout cœur !

Caroline. K a dit…

C'est le genre d'article que j'aime relire plusieurs fois pour bien m'en imprégner et apprécier les illustrations. En fait, je pensais à la première lecture connaitre les Aiguades et les phénicien dans certains rites. Mais je me trompais. Comme quoi, il vaut mieux relire. En tout cas, j'ai appris quelque sur la particularité et l'importance du rite funéraire pour les phéniciens.
Bel article.

CaroLINE

Zéphyr, a dit…

Bonjour CaroLine,

C'est la reprise d'un article paru dans EL WATAN, un quotidien national.

Je m'y suis intéressé car il s'agit de ma ville natale et les Aiguades, l'âme et l'intimité des habitants.

Enregistrer un commentaire