Ζέφυρος / Zéphyros

... Là où se lève l'étoile du soir, où le soleil éteint ses feux.




... Zéphyr

Dans la Grèce antique
Fils d'Astréos (Éole), le Maître des Quatre Vents
Et d'Éos, la déesse de l'Aurore.

... Ses frères
Borée, le dieu du Vent du Nord,
Notos, le dieu du Vent du Sud,
Euros, le dieu du Vent du Sud-Ouest.


... Ses amours féminines
Podargé, aux pieds agiles, la Harpie au corps de pouliche
Chloris, Flore, la déesse des fleurs
Iris, la déesse de l'Arc-en-ciel.


... Zéphyr et Chloris
Pluie de roses,
Haleine parfumée de Zéphyr,
Amour et Printemps.






... Les métaphores d'Apulée le berbère
Extrait du roman latin Métamorphoses (L’Âne d'Or)
« ... Or pendant que Psyché en proie à la peur et pleure au
sommet de son rocher, la douce brise de Zéphyr aux molles
caresses fait frissonner les bords de sa robe, enfle son vêtement,
la soulève sans heurts et la transporte le long de l'abrupte paroi
rocheuse ; après une douce descente, Zéphyr la dépose au
cœur du vallon, sur un gazon de fleur ... »


... Brise du matin, flots des vagues, flocons des nues,
... Emportez-moi !

... Zéphyr
Il était, dans sa jeunesse, fougueux et violent ; les gens le
redoutaient.
Aujourd'hui, il a changé d'attributs ; c'est un vent doux et
agréable, un souffle léger, une brise qui grise les sens.

... Zéphyr
Il protège et enveloppe, il donne de la fraîcheur et procure du
bien-être.
Au gré du temps et de l'humeur, il apportera échos et souvenirs.

... Zéphyr
Il est la renaissance, l'éclosion de la vie, la joie.
Il annonce le retour du Printemps.

... Zéphyr
... Au gré de sa nature, il vous transportera ...

............ Entre Miliana, sa ville d'adoption
............ Et Béjaïa, sa ville natale.

............ Entre la ville aux mille ruisseaux
............ Et la ville lumière.

Zéphyr à Béjaia

Zéphyr à Béjaia
... Zéphyr, la statue de bronze érigée en 1894 par le célèbre statuaire français Eugène Marioton, trône au square Pasteur, en face de notre ancienne maison paternelle.

Apophtegme d'une Bougiote

... À la face des dieux, montrer que les humains
Sont beaux et généreux s'ils s'autorisent enfin
À tomber le loup en recouvrant le sourire
...
................................................................ Marie alias Incipit
...................................................enr sauv SGDL 2011-02-0167

Le Top Ten de la semaine

Nouvelles du jardin

Un jour, une plante

dimanche 12 octobre 2008

O exilado de Bougie, ou l'exilé de Bougie

Portrait officiel du président Manuel Teixeira-Gomes
(par Columbano Bordalo Pinheiro)


7ème président du Portugal (1ère république, 1911-1926), Manuel Teixeira-Gomes, grande figure politique portugaise, ne resta pas longtemps au pouvoir (1923-1925). Il dut vite démissionner sous la forte pression d'une campagne diffamatoire et calomnieuse.

Ne supportant plus le milieu pourri de la politique, il quitte son pays en 1926. Il s'embarque sur le paquebot hollandais Zeus pour entreprendre un long voyage autour de la Méditerranée. Le 17 décembre 1931, il achève son périple à Bougie où il s'installe durant les dix dernières années de sa vie.

Au Portugal, on le surnomma "Le président écrivain" parce qu'il était d'abord écrivain, très célèbre dans le style naturaliste.


Son geste de renoncement à la vie politique le libéra ce qui lui permit de poursuivre la carrière d'écrivain. Enfant de la haute bourgeoisie provinciale, il a repris son emploi de voyageur solitaire de commerce pour l'entreprise familiale.

L'avènement de la dictature de Salazar accentua son exil volontaire à Bougie où rares sont les gens qui lui connaissaient cette passion pour la littéraire. De sa nouvelle résidence, il collabore avec le journal "O Diabo" (Le Diable) et la revue "Seara Novea" (Champ cultivé Nouveau).

Impressionniste de talent, on lui connaît les œuvres suivantes :
  • Agosto Azul (Août bleu, conte, 1904),
  • Sabina Freire (pièce théâtrale, 1905),
  • Gente Singular (Gens singuliers, nouvelle, 1909),
  • Lettre à Columbano (1932),
  • Romans érotiques (nouvelle, 1934),
  • Retours (1935),
  • Mélange (1937),
  • Maria Adélaïde et Carnaval littéraire (romans,1938).
Il ne s'est jamais marié, il eut cependant deux filles de Belmira das Neves, une femme de sa ville natale. Manuel avait l'intention de l'épouser mais ses parents, sous le prétexte qu'elle était de condition modeste, ne voulurent pas d'elle. Son père était pêcheur.

Avant sa mort, le journaliste portugais Noberto Lopes avait rassemblé une longue série d'interviews dans le livre " O exilado de Bougie " (L'Exilé de Bougie).

Dans ce livre, le journaliste rapportait toutes les rencontres qu'il avait eues dans le célèbre hôtel de la côte algérienne. Ébloui par la vue du Golfe qui s'offrait à lui de la fenêtre de la fameuse chambre 13, l'hôte du Président écrivain a consacré un long passage à la description de cet envoûtant paysage.

L'hôtel L'Etoile surplombant le golfe de Bougie
Photo prise de la place de la mosquée Sidi El Mouhoub
Au pied de l'hôtel, l'ex-place Gueydon masquée par les arbres

(assalas photo hakim djerroud)

L'hôtel L'Etoile
Vue de l'ex-place Gueydon

Né le 27 mai 1862 à Portimão (région de l'Algraves), Manuel Teixeira-Gomes mourut le 18 octobre 1941. Neuf ans après et à la demande de sa famille, sa dépouille mortelle fut transférée le 16 octobre 1950 du cimetière de Bougie à celui de sa ville natale.

Son buste trône désormais sur la place Patrice Lumumba, à quelques pas de l'hôtel L'Etoile où il résida jusqu'à sa mort.

Buste réalisé par Irène Vilar
(assalas photo hakim djerroud)

4 commentaires:

Krimo a dit…

Sais-tu que le mot Algarve vient de l'arabe, El Gharb qui veut dire l'Ouest?
Et la fleuve, Guadalquivir?
Il y a pleins de mots portuguais qui viennent de l'arabe.
Le plus flagrant est le mot Portugal, qui veut dire orange.

Zéphyr, a dit…

oui !

I wanna be Nuno Rogeiro a dit…

Trés bons post, mais seulment de petite erreurs factuels: Teixeira Gomes a laissez Portugal a 17 Decembre 1926 et non a 1931 et le paquebot eté hollandais et non grec (mais le nom c'est Zeus, c'est bien ça). De 1926 a 1931, il y'a fait beaucoup de voyages sour du Méditerrain et d l'Europe comme Florence, Pisa, paris, Tunis, Argel, Fez et d'autres, ainsque il arrive a Bougie a 1931 par rester ici dans ses dernieres dix ans de vie.

Pardon mon français, mais je suis portugais!

Bon travail!

Anonyme a dit…

caro amigo
sou director de teatro e vou fazer uma peça de manuel teixeira gomes, sabina freire, e gostava de fazer um programa escrito com fotografia de bougie, entre elas o hotel , o quarto 13, e os locais possiveis de bougie onde manuel teixeira gomes passeava, agradecia muito. celsocleto@gmail.com

Enregistrer un commentaire