Ζέφυρος / Zéphyros

... Là où se lève l'étoile du soir, où le soleil éteint ses feux.




... Zéphyr

Dans la Grèce antique
Fils d'Astréos (Éole), le Maître des Quatre Vents
Et d'Éos, la déesse de l'Aurore.

... Ses frères
Borée, le dieu du Vent du Nord,
Notos, le dieu du Vent du Sud,
Euros, le dieu du Vent du Sud-Ouest.


... Ses amours féminines
Podargé, aux pieds agiles, la Harpie au corps de pouliche
Chloris, Flore, la déesse des fleurs
Iris, la déesse de l'Arc-en-ciel.


... Zéphyr et Chloris
Pluie de roses,
Haleine parfumée de Zéphyr,
Amour et Printemps.






... Les métaphores d'Apulée le berbère
Extrait du roman latin Métamorphoses (L’Âne d'Or)
« ... Or pendant que Psyché en proie à la peur et pleure au
sommet de son rocher, la douce brise de Zéphyr aux molles
caresses fait frissonner les bords de sa robe, enfle son vêtement,
la soulève sans heurts et la transporte le long de l'abrupte paroi
rocheuse ; après une douce descente, Zéphyr la dépose au
cœur du vallon, sur un gazon de fleur ... »


... Brise du matin, flots des vagues, flocons des nues,
... Emportez-moi !

... Zéphyr
Il était, dans sa jeunesse, fougueux et violent ; les gens le
redoutaient.
Aujourd'hui, il a changé d'attributs ; c'est un vent doux et
agréable, un souffle léger, une brise qui grise les sens.

... Zéphyr
Il protège et enveloppe, il donne de la fraîcheur et procure du
bien-être.
Au gré du temps et de l'humeur, il apportera échos et souvenirs.

... Zéphyr
Il est la renaissance, l'éclosion de la vie, la joie.
Il annonce le retour du Printemps.

... Zéphyr
... Au gré de sa nature, il vous transportera ...

............ Entre Miliana, sa ville d'adoption
............ Et Béjaïa, sa ville natale.

............ Entre la ville aux mille ruisseaux
............ Et la ville lumière.

Zéphyr à Béjaia

Zéphyr à Béjaia
... Zéphyr, la statue de bronze érigée en 1894 par le célèbre statuaire français Eugène Marioton, trône au square Pasteur, en face de notre ancienne maison paternelle.

Apophtegme d'une Bougiote

... À la face des dieux, montrer que les humains
Sont beaux et généreux s'ils s'autorisent enfin
À tomber le loup en recouvrant le sourire
...
................................................................ Marie alias Incipit
...................................................enr sauv SGDL 2011-02-0167

Le Top Ten de la semaine

Nouvelles du jardin

Un jour, une plante

lundi 6 octobre 2008

Miliana, splendeur et magnificence

" MILIANA, BLADI NABGHIK "

C'est le titre d'une chanson chaabi :
" Miliana, ma ville je t'aime, je dis ton nom matin et soir et ce n'est pas assez... "

... Dans la première partie du texte, l'auteur loue les mérites des héros de la ville et de sa région qui ont marqué l'histoire du pays comme l'imam Sid Ahmed Benyoucef, l'émir Abdelkader et son lieutenant Ben Allel, le co-fondateur du scoutisme Bouras, l'intellectuel Ferroukhi ou l'impétueux Ali Amar dit Ali Lapointe.

... La deuxième partie évoque les quartiers, les jardins, les sources et tout ce qui fait la fierté d'un Milianais. La vocation touristique et l'activité culturelle de la commune sont particulièrement mises en relief.

... Et bien évidemment ! sans avoir oublié le fruit des maîtres, le fruit des princes et des rois, les fameuses cerises de Aïn Sour !

Laissons place à ...
Ahmed Benrabah, le parolier et compositeur de cette musique ...

Et écoutons religieusement ...
le bien aimable chanteur interprète, le Dr Azaïzia Youcef.


Je viens de découvrir l'album ELLILA :
  • une musique légère et agréable à entendre,
  • une voix de miel qui rappelle Guerouabi dans sa prime jeunesse,
  • des chansons qui vous bercent et vous transportent.



5 commentaires:

Crabtree a dit…

Je suis toujours surpris de voir de la neige en algérie ?

Et ce nom d'origine latine au pied du petit Atlas qui se prononce comme une princesse "Miliana"

Crabtree a dit…

L'Algérie est pleine de richesse !!

Bravo tu as réussi ! Pour ta liste de blogs !

Zéphyr, a dit…

Fermez les yeux avant de l'écouter. Cela ne vous rappelle-t-il pas quelqu'un ?

Zéphyr, a dit…

Miliana est une ville bien arrosée.
Située au pied du mont Zaccar, cœur de l'Atlas tellien, à 489 m d'altitude, elle a un climat de montagne. A la rigueur hivernale, s'oppose la fraîcheur estivale.

A l'instar des autres villes du Nord, le nom latin Miliana (Manliana, Malliana, Manlae, Manlia) explique la présence romaine, un prénom de fille d'une riche famille patricienne.

Les musulmans l'adoptèrent et le préférèrent à celui de "Zucchabar". Ils n'ont fait que l'arabiser. Sa forme n'a plus changé depuis lors : "Miliana", qui signifie remplie d'eau,pleine, richesse, abondance etc.

Les arabes ont été impressionnés par la verdure et surtout par les nombreuses sources et les ruisseaux qui traversent la ville.

Zéphyr, a dit…

Merci Abbas d'avoir relevé l'erreur. J'ai été trompé par la jaquette du CD.
Que Monsieur Benrabah Ahmed, professeur de philosophie au lycée Bouras, veuille bien me pardonner.

Enregistrer un commentaire