Ζέφυρος / Zéphyros

... Là où se lève l'étoile du soir, où le soleil éteint ses feux.




... Zéphyr

Dans la Grèce antique
Fils d'Astréos (Éole), le Maître des Quatre Vents
Et d'Éos, la déesse de l'Aurore.

... Ses frères
Borée, le dieu du Vent du Nord,
Notos, le dieu du Vent du Sud,
Euros, le dieu du Vent du Sud-Ouest.


... Ses amours féminines
Podargé, aux pieds agiles, la Harpie au corps de pouliche
Chloris, Flore, la déesse des fleurs
Iris, la déesse de l'Arc-en-ciel.


... Zéphyr et Chloris
Pluie de roses,
Haleine parfumée de Zéphyr,
Amour et Printemps.






... Les métaphores d'Apulée le berbère
Extrait du roman latin Métamorphoses (L’Âne d'Or)
« ... Or pendant que Psyché en proie à la peur et pleure au
sommet de son rocher, la douce brise de Zéphyr aux molles
caresses fait frissonner les bords de sa robe, enfle son vêtement,
la soulève sans heurts et la transporte le long de l'abrupte paroi
rocheuse ; après une douce descente, Zéphyr la dépose au
cœur du vallon, sur un gazon de fleur ... »


... Brise du matin, flots des vagues, flocons des nues,
... Emportez-moi !

... Zéphyr
Il était, dans sa jeunesse, fougueux et violent ; les gens le
redoutaient.
Aujourd'hui, il a changé d'attributs ; c'est un vent doux et
agréable, un souffle léger, une brise qui grise les sens.

... Zéphyr
Il protège et enveloppe, il donne de la fraîcheur et procure du
bien-être.
Au gré du temps et de l'humeur, il apportera échos et souvenirs.

... Zéphyr
Il est la renaissance, l'éclosion de la vie, la joie.
Il annonce le retour du Printemps.

... Zéphyr
... Au gré de sa nature, il vous transportera ...

............ Entre Miliana, sa ville d'adoption
............ Et Béjaïa, sa ville natale.

............ Entre la ville aux mille ruisseaux
............ Et la ville lumière.

Zéphyr à Béjaia

Zéphyr à Béjaia
... Zéphyr, la statue de bronze érigée en 1894 par le célèbre statuaire français Eugène Marioton, trône au square Pasteur, en face de notre ancienne maison paternelle.

Apophtegme d'une Bougiote

... À la face des dieux, montrer que les humains
Sont beaux et généreux s'ils s'autorisent enfin
À tomber le loup en recouvrant le sourire
...
................................................................ Marie alias Incipit
...................................................enr sauv SGDL 2011-02-0167

Le Top Ten de la semaine

Nouvelles du jardin

Un jour, une plante

vendredi 4 février 2011

Édouard Glissant s'est éteint

  • Le Distinguished Professor

... Le poète, essayiste et écrivain engagé, proche des thèses de Frantz Fanon, vient de nous quitter.

... Le martiniquais Édouard Glissant, grande figure de la créolité, est décédé hier à Paris, à l’âge de 82 ans. 


« ... Poète, romancier et essayiste, cité à plusieurs  reprises parmi les «nobélisables», il a laissé une oeuvre importante, d’une grande inventivité poétique et qui a ouvert la voie à toute une jeune génération d’écrivains antillais comme Patrick Chamoiseau. 

... Né le 21 septembre 1928 à Sainte-Marie, dans le nord de la Martinique, enfant d’une famille modeste et élève brillant, il a fait des études de philosophie à l’université parisienne de La Sorbonne en 1946. Docteur ès lettres, il a  obtenu, en 1958, le prix Renaudot, l’une des plus importantes récompenses littéraires françaises, pour La lézarde.

... Militant  contre le système colonial et opposé à la guerre d’Algérie, il fut expulsé des Antilles françaises pour ses idées  indépendantistes et assigné à résidence en France métropolitaine au début des années 1960 par le pouvoir du  général de Gaulle. »
 S. M.
In El Watan Week-end du 4 février 2011

  • Au hasard de ses publications
- Le Discours antillais, essais, (1981) Gallimard, 1997 (texte remanié de sa thèse de doctorat) ;
- Mémoires des esclavages, essai avec avant propos de Dominique de Villepin, Gallimard 2007 ;
- Pays rêvé, pays réel, poésie, (1985) Seuil ;
- La Lézarde, roman, (1958) Gallimard (réédité en 1997), Presses Nationales d'Haïti (2007).
... Sa pensée sur l'identité antillaise a beaucoup inspiré la nouvelle génération d'écrivains antillais.


27 commentaires:

Afneye a dit…

Moi je dirais que c'était un "disciple" de FRANTZ ! comme le furent MAÎMONIDE et AVEROES "Ibn ROCHD" dans la sublime ANDALOUSIE.

Il faudra regarder le ciel, vous verrez une étoile de plus dans la constellation.

Nb: mais au fait, qui est Frantz FANON?

•-~•*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*•~-• a dit…

wouah , wouah
je suis si triste Zéphyr

j'ai frissonné en ouvrant ton blog
c'est un grand homme que nous avons perdu

Normalement, j'ai prévu un billet pour lui Lundi

il y a un collège qui porte son nom chez nous....

je suis émue émue

merci de lui rendre cet hommage
merci merci Zéphyr
c'est gentil



•-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-• 972

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Afneye,

Disciple non seulement de Frantz Fanon mais aussi d'Aimé Césaire, un autre grand poète et anticolonialiste résolu.

En effet, Les Antilles brillent de mille feux dans le ciel.

... À propos de ton questionnement sur Frantz, Zéphyr lui a réservé une place. Il attend seulement les circonstances pour diffuser l'article.

Afneye a dit…

Aha !
cela ne me surprend guère !

Sacré Zéphyr.

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Sonya,

C'est une grande perte pour l'humanité. Il laisse un grand vide.

Ses œuvres appartiennent au patrimoine universel.

La Martinique ne peut être que fière de lui.

Il était donc normal de lui rendre cet hommage.

Zéphyr, a dit…

Re-bonsoir Afneye,

L'article est bien au chaud, il n'attend que l'occasion.

Marie-Hélène a dit…

Bonjour Zéphyr,

je n'ai appris cette triste nouvelle qu'en lisant ton article, nos informations nationales n'en n'ont pas fait état, ou alors, je n'étais pas devant mon écran de télé à ce moment là...

Hommages à cet immense homme, sa pensée reste parmi nous...

Ma curiosité se joint à celle d'Afneye en ce qui concerne ce fameux Frantz Fanon !

Bonne journée

Marie-Hélène

Zéphyr, a dit…

Bonjour Marie-Hélène,

Dommage, même mort, il dérange encore !

Ses idées semblent ne pas plaire à une certaine France, la France « des politiques bien pensants ».

À propos de Frantz, tu feins ne pas le connaître. Toi et Afneye, il y a comme une espèce de taquinerie complice à mon encontre.

Lily a dit…

J'aime beaucoup Patrick Chamoiseau conteur dont j'ai le recueil "Au temps de l'antan". J'irai relire bientôt un de ses récits savoureux, conduisant à la réflexion tout en étant drôle. Amitié Zéphyr.

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Lily,

Quelle chance de se retrouver au cœur de La Martinique ! On me dit que ce livre est difficile à trouver. Est-ce vrai ?

Lily a dit…

Effectivement, je viens de chercher et il reste 3 exemplaires sur Price Minister. Quant à moi, j'ai dû prêter le mien, je ne le retrouve plus. Alors, j'irai à la bibliothèque ...

Leila a dit…

Coucou Chawki,

Un très bel hommage, je ne savais même pas qu'il nous avait quitté... un homme délicieusement doté de raison et richesse...

Paix à son âme.
Au plaisir.

Marie-Hélène a dit…

Coucou Zéphyr,

il ne s'agit là que d'un p'tit clin d'oeil tendresse et d'un affectueux sourire complice, sois en sûr !

Bonne journée

Marie-Hélène

Zéphyr, a dit…

Bonjour Leïla,

Hélas ! Les grands hommes partent discrètement, sans jamais nous avertir.

Zéphyr, a dit…

Bonjour Marie-Hélène,

Mais bien évidemment !

Vos taquineries m'émoustillent ; elles apportent la bonne humeur, elles sont la marque d'une très grande tendresse.

Merci

Afneye a dit…

Dommage pour toi Zéphyr, il,y avait de super reportages sur la vie et l'œuvre d'Édouard GLISSANT à la télé. Mais je crois que tu peux aller les visionner sur "replay" sur France Ô et la France 5.

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Afneye,

Tu sais que je ne suis plus télé. Je vais essayer Internet. Merci pour le tuyau !

Yvette a dit…

Tu lui rends un très bel hommage! Une question, comment faire pour savoir quand tu sors un nouvel article? Sur over-blog on s'inscrit à une news-letter mais sur blogspot je ne vois rien. Peux-tu me dire? et puis quand tu réponds aux commentaires qu'on laisse sous tes articles on n'est pas prévenus, comment faire pour savoir? voilà , plein de questions.... Bonne journée à toi Yvette

•-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-• 972 a dit…

je te rejoins dans ta pensée

L'émotion des jeunes collégiens du collège Edouard Glissant était palpable ce weekend

un arrêt de sa dépouille est prévu avant ses funérailles devant ce collège

passe une belle soirée

•-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-• 972

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Yvette,

Tu poses des questions très pertinentes pour lesquelles je n'ai malheureusement pas de réponses.

Je vais la poser à Blogger, mon hébergeur.

Je sais, en revanche, quand tu écris un article (ton blog s'affiche en tête de liste).

Quand tu fais un com ou quand tu réponds à mon com, mon hébergeur me le signale par e-mail.

Zéphyr, a dit…

Bonsoir,

Un instant de recueillement, d'émotions et de fierté.

Jacqueline a dit…

je suis inculte mon cher ami...ou alors je suis une vraie expatriée..
notre ami Sonya lui avait rendu hommage et (en retard) je découvre cette figure chez vous...
bonne nuit

Zéphyr, a dit…

Bonjour Jacqueline,

Non ! vous n'êtes ni l'un ni l'autre. C'est plutôt l'information qui vous a échappé.

Faites comme moi ! Chaque matin et avant toute chose, je lis les informations nationales et internationales qui font la une sur Internet.

Un homme (bien) informé en vaut deux.

Marie-Hélène a dit…

Bonjour Zéphyr,

curieuse comme je suis, j'ai rebondi sur l'information donnée par Afneye et j'ai regardé avec beaucoup d'intérêt, l'émission "Empreintes" du 06 février à 22h27 sur France 5 à partir de TV-replay sur internet !

Merci à lui et à toi de m'offrir tant de belles, fortes et émouvantes choses à découvrir !

Bonne journée

Marie-Hélène

eva48 a dit…

un grand monsieur nous a quitté
j' ai vu un reportage sur lui,il y a quelques mois,j' ai beaucoup aimé ses idées
que deviens -tu,mon ami,tu me manques
sur mon blog
bonne soirée

Caroline. K a dit…

Bonjour Zéphyr,

Faute de temps, je n'ai pu relayé l'article sur les enfants différents comme je le voulais dans le cadre de la semaine de l'éducation, quand je pense que c'est cet article qui m'avait fait découvrir ce blog, je me sens un peu honteuse. Mais à quelque chose, malheur est bon. J'ai découvert une plume singulière, c'est déjà çà.

Pour en revenir au sujet. Édouard Glissant était un penseur atypique et ce n'est pas du luxe par les temps qui courent. Je suis contente d'avoir conservé quelques podcast de ses interventions, je regrette d'avoir effacé le numéro d'empreintes qui lui a été consacré sur France 5 au mois de Janvier. Il demeurera une source de réflexion pour moi.

Caroline

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Caroline,

Les hommes sont tous passagers sur Terre, mais leurs œuvres sont éternelles.

Merci de votre passage.

Enregistrer un commentaire