Ζέφυρος / Zéphyros

... Là où se lève l'étoile du soir, où le soleil éteint ses feux.




... Zéphyr

Dans la Grèce antique
Fils d'Astréos (Éole), le Maître des Quatre Vents
Et d'Éos, la déesse de l'Aurore.

... Ses frères
Borée, le dieu du Vent du Nord,
Notos, le dieu du Vent du Sud,
Euros, le dieu du Vent du Sud-Ouest.


... Ses amours féminines
Podargé, aux pieds agiles, la Harpie au corps de pouliche
Chloris, Flore, la déesse des fleurs
Iris, la déesse de l'Arc-en-ciel.


... Zéphyr et Chloris
Pluie de roses,
Haleine parfumée de Zéphyr,
Amour et Printemps.






... Les métaphores d'Apulée le berbère
Extrait du roman latin Métamorphoses (L’Âne d'Or)
« ... Or pendant que Psyché en proie à la peur et pleure au
sommet de son rocher, la douce brise de Zéphyr aux molles
caresses fait frissonner les bords de sa robe, enfle son vêtement,
la soulève sans heurts et la transporte le long de l'abrupte paroi
rocheuse ; après une douce descente, Zéphyr la dépose au
cœur du vallon, sur un gazon de fleur ... »


... Brise du matin, flots des vagues, flocons des nues,
... Emportez-moi !

... Zéphyr
Il était, dans sa jeunesse, fougueux et violent ; les gens le
redoutaient.
Aujourd'hui, il a changé d'attributs ; c'est un vent doux et
agréable, un souffle léger, une brise qui grise les sens.

... Zéphyr
Il protège et enveloppe, il donne de la fraîcheur et procure du
bien-être.
Au gré du temps et de l'humeur, il apportera échos et souvenirs.

... Zéphyr
Il est la renaissance, l'éclosion de la vie, la joie.
Il annonce le retour du Printemps.

... Zéphyr
... Au gré de sa nature, il vous transportera ...

............ Entre Miliana, sa ville d'adoption
............ Et Béjaïa, sa ville natale.

............ Entre la ville aux mille ruisseaux
............ Et la ville lumière.

Zéphyr à Béjaia

Zéphyr à Béjaia
... Zéphyr, la statue de bronze érigée en 1894 par le célèbre statuaire français Eugène Marioton, trône au square Pasteur, en face de notre ancienne maison paternelle.

Apophtegme d'une Bougiote

... À la face des dieux, montrer que les humains
Sont beaux et généreux s'ils s'autorisent enfin
À tomber le loup en recouvrant le sourire
...
................................................................ Marie alias Incipit
...................................................enr sauv SGDL 2011-02-0167

Le Top Ten de la semaine

Nouvelles du jardin

Un jour, une plante

vendredi 15 janvier 2010

Capharnaüm

  • À vos blagues




... Un peu d' humour


... Cette page est la vôtre. Alors si vous avez une blague, une histoire à raconter ou quelque chose qui vous semble digne d'intérêt, n'hésitez pas à l'envoyer. Elle sera publiée ici même, dans la rubrique «Capharnaüm» .


... N'oubliez pas d'indiquer le nom de l'auteur.


...Un bric-à-brac, un fourre-tout bien à vous !

Une idée proposée par Afneye




25 commentaires:

Afneye a dit…

Machaoo...

la haine et la ruse.

La nouvelle s’est vite répandue, le Roi lion est malade.
Tous les animaux sont à son chevet.
Tous ? non ! il manque sieur hérisson, hurla le chacal, qui vouait une haine ancestrale à ce minuscule animal. Le Roi commanda alors d'aller le chercher sur le champ. Après des heures de recherche, le pauvre hérisson fut jeté aux pieds de sa majesté.
Un tribunal s'est vite institué et le chacal devint procureur.
Après un procès expéditif, la pauvre bête fut condamnée à mort. Le chacal ayant aussitôt demandé à l'éléphant de se préparer à exécuter la sentence en écrasant le condamné.
Dans le souci d'équité, le Lion demanda à l'hérisson les raisons de son absence.
Sire, mon retard et non mon absence est dû à la recherche d'un remède pour votre maladie. J'ai consulté un grand druide qui m'a indiqué le meilleur pour vous...
...Il vous faut manger une cervelle de chacal fraîche assaisonnée de quelques gouttes de sang d'hérisson...
Sur ce, il tendit sa patte, se piqua avec une épine d'accacias et laissa couler quelques gouttes de son sang...

Crabbers a dit…

Dans une sous-préfecture, le procureur de la République appelle son premier témoin à la barre. Il s'agit d'une très très vieille femme...
- Madame Claire Azil, me connaissez-vous ?
- Oui bien sûr que je vous connais Monsieur Martin: je vous ai connu
alors que vous étiez tout bébé.
Et franchement, vous m'avez déçu. Vous mentez, vous trompez votre femme, vous manipulez les gens, vous médisez
et répandez des fausses rumeurs.
Vous vous croyez influent et respecté alors que vous n'êtes qu'un sous-fifre.
Ha, oui, ça, on peut dire que je vous connais bien !
L'avocat de la partie civile est estomaqué: la déposition de la vieille Claire Azil vient de le mettre KO debout...
Ne sachant plus quoi faire, il pointe du doigt l'avocat de la défense et demande:
- Et l'avocat de la défense, Monsieur Durand, est-ce que vous le connaissez ? Alors la vieille répond illico:
- Oui bien sûr, lui aussi je le connais depuis qu'il est tout petit.
Je faisais la baby-sitter pour ses parents quand il était bébé, et lui aussi m'a beaucoup déçu.
Il est fainéant, puritain, bigot même, alcoolique dit-on aussi.
Il n'a aucun ami et il est réputé pour rater quasiment tous ses procès!
À ce stade de la déposition, le juge appelle les deux avocats auprès de lui.
Il se penche et leur dit à l'oreille:
- Si jamais l'un d'entre vous demande à cette femme si elle me connaît, je le fais mettre en prison illico pour outrage à magistrat!

( Colportage ,connue sous le nom de " bibliothèque bleue ")

J'ai aussi la " bibliothèque rose " !!
------------------

Dis maman c'est vrai que je suis né dans un chou ?
- Heu oui... c'est ça !
- Et dis maman c'est vrai que ma soeur est née dans une rose ?
- Mais oui mon chéri, c'est ça
- Mais alors !! C'est plus de l'amour , c'est du jardinage !?

( mon imagination !)

-----------------------

Berni est invité à dîner chez des amis. Maurice, l'hôte, appelle toujours sa femme, ma chérie, mon petit sucre, mon amour, mon petit cœur etc.…
Berni regarde Maurice et lui fit la remarque : " C'est tellement beau, après toutes ces années de mariage avec elles que tu l'appelles toujours ainsi "
Maurice secoua la tête et lui murmura : " Pour te dire la vérité, j'ai oublié son nom il y a quelques années déjà…"

( Berni ... ? )

---------------------

ATTENTION AUX ÂMES SENSIBLES !!

Papa est dans son lit , il semble très agité, sous l'édredon dressé . Son fils entre et regarde la bosse étonné :
- C'est quoi ça papa ?
Le père :
- Va voir ta mère et dis lui que le chapiteau est dressé et que la représentation va commencer.
Le filston descend les escaliers et remonte quelques minutes plus tard :
- Maman , elle a dit que la représentation est annulée parce que le petit clown a le nez qui saigne.
( Zavatta ou Bozo ? )

Je suis en retard ???

Zéphyr a dit…

Merci Crabbers,

À propos de l'histoire de Berni et du Papa au lit, j'appréhende la réaction des lecteurs. Comment vont-ils la juger ? Trop salée, salée ou pas salée ?

Devrais-je à mon âge appliquer la censure ? Bien sûr que non !

Aux lecteurs de décider.

Afneye a dit…

Allons donc Zéphyr! si tu commences à
censurer je ferai appel à la p'tite dame du tribunal!.
Si tu appréhendes le puritanisme de tes lecteurs alors renommes ton thème "Capharnaüm âmes sensibles s'abstenir"
Aller, vive l'humour !

Muad' Dib a dit…

Coucou Chawki,
C'est vraiment sympa cette idée de caphanaüm !
Bon dimanche et à bientôt,

Zéphyr a dit…

Merci Muad'Dib et bienvenue,

Aguisez votre Qalam et étalez votre Verbe sur ce mur !

mounia a dit…

Bonjour
Merci pour l idée de la carte blanche!!
Je dirais:
Cheer up! t es Algérien!!

TU ES ALGÉRIEN SI...

Ta main droite devient insensible aux brûlures de deuxième degré pour cause d'une longue pratique du "taàm" du vendredi.
Tu as une cicatrice de vaccin au bras gauche.
Tu vérifies une bouteille de Gaz avec la flamme d'un briquet sans trouver cela dangereux
Tu considères comme prématuré qu'un jeune quitte le domicile parental à l'âge de 30 ans
Il y a toujours un verre de plus sur le plateau pour thé ou café.
Le ' lendemain ' est toujours le jour où tu veux tout faire.
Tu arrêtes ta voiture 3 mètres après le feu rouge pour être sûr que tu vas démarrer le premier, alors que tu démarres le dernier car tu ne vois pas le feu passer au vert ·
Tu ne crois pas au dernier recensement, car tu es convaincu que 30 millions c'est uniquement le nombre de personnes sur les terrasses des cafés.
Tu sors tes Pulls et vestes dès que la température descend à moins de 25°·
Tu dis 'Chkoun' quand quelqu'un frappe à la porte, comme quoi tu ne peux pas attendre les deux pas qui te séparent de la porte.
Et, si quelqu'un te pose cette même question, tu réponds 'ana'.
Il te faut trois ou quatre personnes pour te convaincre de rejoindre la piste de danse, en te tirant les bras et jurant de tous les saints et Awlya du Maghreb, mais une fois dans la foule tu ne veux plus arrêter de danser, et tu y restes jusqu'à la fin de la fête.
Tu fais régime Zaâma en mettant de la saccharine dans le café tout en engloutissant 03 millefeuilles.
Ce n'est jamais de ta faute.. C'est toujours la faute de l'autre, le train est parti sans toi, le bijou qui s'est égaré, le vase qui est tombé, Le PC qui a planté...
Tu traverses la route en Superman, en plein feu vert, Tout doucement, langoureusement, en fixant droit dans les yeux l'automobiliste.... du genre: "si tu veux bousiller ta voiture rentre-moi dedans».
Tu as le rythme dans la peau et tu l'exprimes via ton Klaxon.
Pendant l'horaire continu, tu trouves normal d'aller déjeuner chez toi, et de faire une petite sieste.
Tu es Algérien aussi quand tu trouves normal d'appeler à minuit et dire « yakma fayaqtkoum men rgad ? »
Quand tu exiges de gouter la pastèque avant de l’acheter.
Tu es Algérien si tu as souri au moins une fois en lisant ce message !

Afneye a dit…

l'amour est aveugle....

La Folie décida d'inviter ses amis pour un moment de détente.
Après le café, la Folie proposa :
-On joue à cache-cache ?
-Cache-cache ? C'est quoi, ça ? demanda la Curiosité.
-Cache-cache est un jeu. Je compte jusqu'à cent et vous vous cachez. Quand j'ai fini de compter, je cherche et le premier que je trouve, sera le prochain à compter.
Tous acceptèrent, sauf la Peur et la Paresse.
-1, 2, 3,... la Folie commença à compter.

L'Empressement se cacha le premier, n'importe où. La Timidité, timide comme toujours, se cacha dans une touffe d'arbustres. La Joie se planqua au milieu du jardin. La Tristesse commença à pleurer, car elle ne trouvait pas d'endroit approprié pour se cacher.
L'Envie accompagna le Triomphe et se cacha près de lui derrière un rocher.
La Folie continuait de compter tandis que ses amis se cachaient. Le Désespoir était désespéré en voyant que la Folie était déjà à soixante-neuf.
-CENT ! cria la Folie. Je vais commencer à chercher...
La première à être trouvée fut la Curiosité, car elle n'avait pu s'empêcher de sortir de sa cachette pour voir qui serait le premier découvert. En regardant sur le côté, la Folie vit le Doute au-dessus à d'une clôture ne sachant pas de quel côté il serait mieux caché. Et ainsi de suite, elle découvrit la Joie, la Tristesse, la Timidité....
Quand ils étaient tous réunis, la Curiosité à demanda :

-Où est l'Amour ?
Personne ne l'avait vu. Cherchant de tous côtés, la Folie vit un rosier, prit un bout de bois et commença à écarter les branches,lorsque soudain elle entendit un cri.
C'était l'Amour qui criait parce qu'une épine lui avait crevé un œil.
La Folie ne savait pas quoi faire. Elle s'excusa, implora l'Amour pour avoir son pardon et alla jusqu'à lui promettre de le suivre pour toujours.
L'Amour accepta les excuses.

... et la Folie l'accompagne toujours!

Afneye a dit…

L'égoïsme.

Un saint homme tenait un jour une conversation avec Dieu. Il lui dit :
- Seigneur, j'aimerais savoir comment est le paradis et comment est l'enfer ?
Dieu conduisit le saint homme vers deux portes. Il ouvrit l'une d'entre elles et permit ainsi au saint homme de regarder à l'intérieur. Au milieu de la pièce, il y avait une immense table ronde.
Et, au milieu de la table, il y avait une grosse marmite contenant un ragoût à l'arôme délicieux.
Le saint homme saliva d'envie. Les personnes assises autour de la table étaient maigres et livides, elles avaient, toutes, l'air affamées. Elles tenaient des cuillères aux très longs manches attachés à leurs bras. Toutes pouvaient atteindre le plat de ragoût et remplir une cuillerée.
Mais, comme le manche de la cuillère était plus long que leurs bras, elles ne pouvaient ramener les cuillères à leur bouche. Le saint homme frissonna à la vue de leur misère et de leurs souffrances.
Dieu lui dit : Tu viens de voir l'enfer.

Tous deux se dirigèrent alors vers la seconde porte.
Dieu l'ouvrit, et la scène que vit le saint homme était identique à la précédente. Il y avait la grande table ronde, la marmite de délicieux ragoût, qui fit encore saliver le saint homme. Les personnes autour de la table étaient également équipées de cuillères aux longs manches. Mais, cette fois, les gens étaient bien nourris, replets, souriants et se parlaient en riant.
Le saint homme dit à Dieu : -Je ne comprends pas !
Eh bien, c'est simple, répondit Dieu à sa demande, c'est juste une question d'habileté. Ils ont appris à se nourrir les uns les autres, tandis que les gloutons et les égoïstes ne pensent qu'à eux-mêmes.
"L'enfer est souvent sur terre !!!"

Anonyme a dit…

Pas d'histoire mais je me suis régalée avec celles qui t'ont été envoyées, c'est une super bonne idée!
Bonne semaine Chawki Yvette

Zéphyr a dit…

Afneye,

Je considère cela comme un encouragement. Merci

Zéphyr a dit…

Oui, Yvette,

C'est le couloir des déambulations. Les gens y viennent pour flâner,lire ou écrire.

C'est encouragent pour un début.

Zéphyr a dit…

Merci très chère Mounia,

Vous avez su peindre à merveille le caractère algérien.

Il ne faut surtout pas les provoquer ; dans d'autres circonstances, ils sont tous des anges et sont prêts à donner tout ce qu'ils possèdent.

Afneye a dit…

Histoire vraie, à lire et à méditer.

Il s’appelait Fleming, c’était un pauvre fermier dans l’Ayrshire
Un jour, alors qu’il tentait de gagner la vie de sa famille, il entendit un appel au secours provenant d’un marécage proche. Il laissa tomber ses outils, y courut et y trouva un jeune garçon enfoncé jusqu’à la taille dans le marécage, apeuré, criant et cherchant à se libérer. Le fermier sauva le jeune homme de ce qui aurait pu être une mort lente et cruelle.
Le lendemain, un attelage élégant se présenta à la ferme.
Un noble élégamment vêtu, en sortit et se présenta comme étant le père du garçon que le fermier avait aidé.
-Je veux vous récompenser, dit le noble.
-Vous avez sauvé la vie de mon fils !
Je ne peux accepter de paiement pour ce que j’ai fait ! répondit le fermier écossais. Au même moment, le fils du fermier âgé d’environ 10 ans vint à la porte de la cabane.
-C’est votre fils ? demanda le noble.
-Oui, répondit fièrement le fermier.
Alors je vous propose un marché. Permettez-moi d’offrir à votre fils la même éducation qu’à mon fils. Si le fils ressemble au père, je suis sur qu’il sera un homme duquel tous deux seront fiers.
Et le fermier accepta.
Le fils du fermier Fleming suivit les cours des meilleures écoles et, il fut diplômé de l’École de l’Hôpital Sainte-Marie de Londres. Porteur d’une grande aspiration, il continua jusqu’à être connu du monde entier.
En 1927, le fameux Docteur ALEXANDER FLEMING avait en effet découvert la pénicilline.
Des années plus tard, le fils du noble qui avait été sauvé du marécage était atteint d’une pneumonie. Qui lui sauva la vie, cette fois ? …La pénicilline.
Comment s’appelait se noble ? Sir Randolph Henry Spencer CHURCHILL, et son fils Sir Winston CHURCHILL!
Sir Winston CHURCHILL et Sir Alexander FLEMING restèrent amis toute leur vie. Sir Alexander FLEMING décéda en 1955 à l’âge de 74 ans à Londres, Sir Winston CHURCHILL décéda en 1965 à l’âge de 91 ans à Londres. Ils sont enterrés dans le même cimetière.

Zéphyr a dit…

Bonjour Afneye,

Hélas, les principes, les sentiments nobles, les vertus cardinales ne sont plus d'actualité !

L'exemple du fermier Fleming et de son fils ou de Sir Randolph Henry Spencer CHURCHILL et de son fils demeure vivace dans notre esprit.

mounia a dit…

Magnifique afney!!
Je dormirias sincérement moins bete! j adore quand histoire ryme avec passion!!
Bonne journée chawki et afney.
PS: Chawki, les Algériens sont de vrais porcs- épics, qui s y frotte, s y pique!
Merci pour le passage..

Afneye a dit…

...Il était une fois quatre individus qu'on appelait
Tout le monde - Quelqu'un - Chacun - et Personne.

Il y avait un important travail à faire, et on a demandé à Tout le monde de le faire. Tout le monde était persuadé que Quelqu'un le ferait. Chacun pouvait l'avoir fait, mais en réalité Personne ne le fit.
Quelqu'un se fâcha car c'était le travail de Tout le monde, Tout le monde pensa que Chacun pouvait le faire et Personne ne doutait que Quelqu'un le ferait…
En fin de compte, Tout le monde fit des reproches à Chacun parce que Personne n'avait fait ce que Quelqu'un aurait pu faire.
"MORALITÉ "
Sans vouloir le reprocher à Tout le monde, Il serait bon que Chacun
fasse ce qu'il doit sans nourrir l'espoir que Quelqu'un le fera à sa place car l'expérience montre que là où on attend Quelqu'un, généralement on ne trouve Personne !
*auteur inconnu.

Afneye a dit…

Régime sec!

Une femme téléphone à son mari après une hospitalisation de deux semaines dans une clinique d'amaigrissement et lui dit :
" Chéri j'ai fondu de moitié ! "
Il lui répond :
" Reste encore 2 semaines.

Zéphyr a dit…

Bonjour Mounia,

Je préfère, quant à moi, être plutôt comparé au hérisson de chez nous qu'à un porc-épic.

Zéphyr a dit…

Salut Afneye,

Monsieur «Tout Le Monde» a bon dos.

Quant à moi je dirai ceci :

La langue française est tellement compliquée qu'elle se mêle les doigts. La preuve, Académiciens et Grammairiens ne s'entendent plus à propos des règles et des exceptions.

Leur modus-vivendi actuel compliqua encore plus la tâche des professeurs de français. Quelle règle faut-il appliquer : l'ancienne, la nouvelle ou les deux à la fois ?

N'était-il pas plus simple de désigner nommément ce «Chacun», ce «Quelqu'un», cette «Personne», ce «Tout Le Monde» et tout le monde aurait compris.

Les gens ont donc raison de ne pas réagir, ils sont pratiques. Ces mots, après tout, ne sont-ils pas des pronoms indéfinis, tout comme le «On» ou l'expression «Monsieur Tout Le Monde» ?

Je conclurai par cette courte histoire :
«Que Chacun attrape Chaque Chacun».

Zéphyr a dit…

Afneye, gare à toi !

Surveille ton langage, nous sommes entourés de femmes.

Elles vont réagir et je ne répondrai plus de toi.

Afneye a dit…

Mdrrrrrrrrrr Zéphyr, toujours sur tes gardes, décrispes toi donc !
Mais enfin ! tout à commencé avec Ponce Pilate, tu ne vas pas refaire le monde mon cher Zéphyr, les nuances de la langue française contribuent à sa richesse!
A propos, Le grand KATEB Yacine, avait dit que pour nous autres la langue française était un tribut gagné de haute lutte...

Françoise a dit…

Oui, les femmmes sont là, mais elles ont AUSSI le sens de l'humour.
J'autais un dessin rigolo à publier, mais je ne sais pas comment faire...

mounia a dit…

Salam

Comment expliquer l'économie ?

Réponse: Ce n'est pas compliqué grâce à la théorie des
vaches.....

SOCIALISME :

Vous avez 2 vaches ,et vous en donnez une à votre
voisin.

COMMUNISME :

Vous avez 2 vaches, le gouvernement vous les prend ,et
vous donne un peu de lait.

FASCISME :

Vous avez 2 vaches, le gouvernement vous les prend et
vous vend un peu de lait.

NAZISME :

Vous avez 2 vaches. Le gouvernement vous les prend et
vous tue.

BUREAUCRATIE :

Vous avez 2 vaches. Le gouvernement vous les prend, en
tue une, trait l'autre, et jette le lait.

CAPITALISME

Vous avez 2 vaches. Vous en vendez une ,et achetez un
taureau. Vous les laissez se reproduire ,et quand
l'économie monte, vous vendez tout, et retirez le
bénéfice.

Zéphyr a dit…

Vous avez été nombreux à répondre à mon invitation.

Un grand remerciement à vous tous.

Cette page est saturée.

Rendez-vous dans Capharnaüm 2.

Enregistrer un commentaire