Ζέφυρος / Zéphyros

... Là où se lève l'étoile du soir, où le soleil éteint ses feux.




... Zéphyr

Dans la Grèce antique
Fils d'Astréos (Éole), le Maître des Quatre Vents
Et d'Éos, la déesse de l'Aurore.

... Ses frères
Borée, le dieu du Vent du Nord,
Notos, le dieu du Vent du Sud,
Euros, le dieu du Vent du Sud-Ouest.


... Ses amours féminines
Podargé, aux pieds agiles, la Harpie au corps de pouliche
Chloris, Flore, la déesse des fleurs
Iris, la déesse de l'Arc-en-ciel.


... Zéphyr et Chloris
Pluie de roses,
Haleine parfumée de Zéphyr,
Amour et Printemps.






... Les métaphores d'Apulée le berbère
Extrait du roman latin Métamorphoses (L’Âne d'Or)
« ... Or pendant que Psyché en proie à la peur et pleure au
sommet de son rocher, la douce brise de Zéphyr aux molles
caresses fait frissonner les bords de sa robe, enfle son vêtement,
la soulève sans heurts et la transporte le long de l'abrupte paroi
rocheuse ; après une douce descente, Zéphyr la dépose au
cœur du vallon, sur un gazon de fleur ... »


... Brise du matin, flots des vagues, flocons des nues,
... Emportez-moi !

... Zéphyr
Il était, dans sa jeunesse, fougueux et violent ; les gens le
redoutaient.
Aujourd'hui, il a changé d'attributs ; c'est un vent doux et
agréable, un souffle léger, une brise qui grise les sens.

... Zéphyr
Il protège et enveloppe, il donne de la fraîcheur et procure du
bien-être.
Au gré du temps et de l'humeur, il apportera échos et souvenirs.

... Zéphyr
Il est la renaissance, l'éclosion de la vie, la joie.
Il annonce le retour du Printemps.

... Zéphyr
... Au gré de sa nature, il vous transportera ...

............ Entre Miliana, sa ville d'adoption
............ Et Béjaïa, sa ville natale.

............ Entre la ville aux mille ruisseaux
............ Et la ville lumière.

Zéphyr à Béjaia

Zéphyr à Béjaia
... Zéphyr, la statue de bronze érigée en 1894 par le célèbre statuaire français Eugène Marioton, trône au square Pasteur, en face de notre ancienne maison paternelle.

Apophtegme d'une Bougiote

... À la face des dieux, montrer que les humains
Sont beaux et généreux s'ils s'autorisent enfin
À tomber le loup en recouvrant le sourire
...
................................................................ Marie alias Incipit
...................................................enr sauv SGDL 2011-02-0167

Le Top Ten de la semaine

Nouvelles du jardin

Un jour, une plante

mardi 7 juin 2011

Béjaïa, patrimoine en péril, I

  • Ensemble sauvons notre ville

... Zéphyr ne pouvait ne pas faire sien l'appel de son ami El-Hadi Tebbane. À son instance, il publie, ici et pour vous, en trois parties, le texte de sa contribution parue dans l'édition d'El Watan du 22 Mai 2011.

... C'est avec grand plaisir que cette présente tribune lui est réservée.

Soyez nombreux à intervenir !


* * * *    * * * *    * * * *    * * * *

Réflexions sur le devenir 
de quelques monuments historiques de Béjaïa

Une contribution Par EI-Hadi Tebbane (*)





« Le temps use l’erreur, mais polit la vérité. »
(Voltaire)

... Dans l’édition d’El Watan du 8 décembre 2007, rubrique «Idées-débat», j’avais rédigé une contribution que j’avais intitulée : Béjaïa où vas-tu ? J’y évoquais sur un ton critique ce que furent l’ancienne capitale de la dynastie hammadite et son hinterland, et ce qu’ils sont devenus, hélas, aujourd’hui.

Pensez-vous que nos édiles et les pouvoirs publics en aient tenu compte pour évaluer même a posteriori l’évolution des choses, en vue de corriger ce qu’est un véritable désastre sur le plan urbanistique ? Les choses n’ont aucunement évolué. Bien au contraire. Voici maintenant «qu’on» s’attaque aux monuments historiques qui s’écroulent devant l’indifférence de nos élus. Sommes-nous devenus, à ce point, des talibans ?


- 1ère Partie -

  • Le devenir de l'ancien Palais de Justice



AVANT


... L’ancien tribunal est en train de s’écrouler. Dans l’indifférence générale, sauf peut-être quelques promoteurs à l’affût d’une bonne affaire. Un chef-d’œuvre en matière d’architecture, avec ses escaliers et ses colonnes majestueux, son hall d’entrée de grande beauté et surtout son fronton sculpté, et son credo gravé. En l’absence de communication efficace avec nos édiles et les pouvoirs publics, on dit même qu’il va être complètement rasé.

En tant que natif de Béjaïa, je me sens particulièrement interpellé, d’autant qu’il y a de cela plus de vingt ans que la dégradation de ce bâtiment a commencé. Moi-même, et bien avant que les services judiciaires ne quittent les lieux, j’avais signalé aux élus de l’époque que Béjaïa étant une ville d’eau, une source souterraine coule des hauteurs du Gouraya pour aboutir à une fontaine publique, face au siège de l’Entreprise portuaire de Béjaïa, presque contiguë aux bureaux de l’ONAT.

J’avais remarqué à l’époque qu’une allée de platanes a été rasée pour agrandir le parking jouxtant le siège du parti du FLN. Une erreur dès lors que l’arbre retient l’eau. Il y avait aussi une volée de faux escaliers, sur le côté droit de la bâtisse.

Des escaliers qui apparemment ne servaient à rien, selon les services de l’urbanisme de l’époque, et qui ont été détruits. Erreur, car ces escaliers abritaient en fait des voiles de confortement, construits en granit, pour éviter que les eaux souterraines ne nuisent aux fondations du tribunal.

Dans les pays culturellement avancés, il y a là un problème de responsabilité des élus locaux l’époque qui n’avaient pas la culture d’écouter ou de prendre charge les doléances désintéressées ou avis circonstancié émanant des citoyens... (à suivre)
(*) Consultant,
diplômé de l’ENA (promotion 1968-1972)
El Watan - Dimanche 22 mai 2011 - 18


APRÈS
L'EFFONDREMENT DU 8 MARS DERNIER

29 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour Zphyr,

que dire sinon que c'est navrant...

J'espère que sa voix sera enfin entendue pour éviter que d'autres désastres ne soient commis !

Je lirai les parties suivantes avec tout autant d'intérêt.

Bonne journée

Marie-Hélène

Zéphyr, a dit…

La rage est l'expression de notre impuissance face à ce désordre.

Il y a urgence en la demeure.
Les autorités sont-elles conscientes de cette situation ?

Afneye a dit…

De quelles autorités s'agit-il Zéphyr?

Sais-tu que la majeure partie de la nouvelle ville est bâtie en zone inondable? et que la moindre averse paralyse toute activité!
Sais tu que la densité de moustiques bat des records à cause des égouts à ciel ouvert ?

Bougie ne vit plus son temps, de la gloire de ses enfants semant la bonté et l'honneur à tous vents, lâches et honteux le sont maintenant. Du livre des siècles est tournée une page. Ou sont donc, que sont devenus ses sages !

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Afneye,

Mais qu'adviendrait-il si les voix éclairées se taisaient ? Aux autres, il ne restera donc que les larmes pour pleurer !

Citoyens de la cité, nous sommes tous comptables devant la postérité et notre conscience ne nous le permet pas.

Alors, crions haut et fort !

Leila a dit…

Salam; Bonjour Chawki,

Aïe ! quel billet poignant... le plus désolant est que des vies sont mises chaque jour en danger à cause de telles agissements, des paroles oubliées...

Yvette a dit…

C'est triste de subir ce carnage, de voir toutes ces beautés disparaître! Crier haut et fort! mais il n'y a pas de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. Encore une fois, c'est un petit noyau qui fait la loi. Bonne journée à toi Chawki Yvette

SONYA a dit…

c'est un vrai désastre face à cette destruction du patrimoine

Je pense que les élus sont là pour s'engraisser , alors qu'un pan de l'histoire d'un pays se détériore voire abandonné...

c'est homme à raison de souligner ces faits

j'espère que beaucoup réagiront

je te souhaite une très belle fin de journée


•-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-•

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Leila,

... Fort heureusement, il n'y avait personne durant la catastrophe.

Mais c'est un pan de notre histoire qui vient de s'engloutir par la faute de l'impéritie des hommes.

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Yvette,

Bougie, Béjaïa recèlent d'autres sites historiques qu'il faut sauvegarder.

Mon ami El-Hadi a justement saisi l'opportunité du mois "du patrimoine" pour lancer cet appel pathétique. J'espère qu'il trouvera écho.

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Sonya,

Toujours sensible aux questions culturelles.

Oui, cela nous concerne tous.

Merci pour ta solidarité.

Afneye a dit…

Autrefois, Bejaïa était
réputée non seulement, pour
son histoire riche et trépidante
mais, aussi et surtout pour ses
vues magiques et fascinantes.
Elle est aujourd’hui, l’objet de
moqueries, car elle se détériore
à vue d’œil, conséquence du
non-respect de l’environnement*

*In "La Dépêche de Kabylie" du 9 juin 2011.

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Afneye,

C'est tragique ! Une vérité qui malheureusement nous rattrape.

La catastrophe est à la mesure de notre passivité. Nous sommes tous quelque part un peu coupables.

tebbane a dit…

Chawki Bonsoir?
Je suis très sensible aux commentaires émis par nos amis.
Je les remercie vivement, dès lors qu'ils renforcent mon degré d'énergie pour combattre tout le temps et toujours. Malheureusement, j'ai besoin de jeunes gens pour pouvoir passer de l'écit à l'action. Je pense à Georges Clémenceau qui a écrit:"“ Il faut savoir ce que l’on veut; il faut ensuite avoir le courage de le dire;il faut enfin l’énergie de le faire “ .

Cordialement

Lily a dit…

Il serait souhaitable que ce joyau architectural soit reconstruit - pourquoi pas à l’identique - puis légué à un organisme culturel. Vraiment dommage qu'on aie attendu l'effondrement ! Amitié Zéphyr.

Zéphyr, a dit…

Bonjour Lily,

Ce joyau devait justement abriter un organisme culturel

Mais l'effondrement, fruit amer de de l'incompétence, en a décidé autrement.

Anonyme a dit…

bonjour Zéphyr,
je voulais simplement vous souhaiter un bon dimanche
agathe

Zéphyr, a dit…

Bonjour Agathe,

Passez une bonne fin de week-end.

Leila a dit…

De passage pour te souhaiter un très bon dimanche Chawki,

Au plaisir.

Zéphyr, a dit…

Bonjour Leila,

C'est gentil à toi. Merci

ANNICK a dit…

dommage d'avoir laissé s'écrouler un si beau bâtiment....

amicalement de Cayenne.

Zéphyr, a dit…

Bonjour Annick,

Merci pour ton soutien.

Yvette a dit…

Une petite visite en ce week-end de Pentecôte maussade, mais nous voulions de la pluie et elle est enfin arrivée, un peu tard pour certain ! Mais elle est là, enfin!
Je te souhaite une bonne semaine. Yvette

Anonyme a dit…

Bonjour Zéphyr,

j'avais oublié de parler d'un autre monument, bien vivant et superbement entretenu : ton site !

Je tenais à te dire que j'en aime cette nouvelle enveloppe aux couleurs estivales, voilà qui est fait, même si ça a un peu tardé !

Bonne journée

Marie-Hélène

Zéphyr, a dit…

Bonjour Yvette,

... La pluie ou le soleil ne sont jamais là quand on a besoin d'eux. On dirait qu'ils se font désirer.

Ne soyons pas trop exigeants et ingrats.
Dame Nature n'est-elle pas capricieuse. Et puis c'est comme ça qu'on l'aime, n'est-ce-pas ?

Merci pour ta visite.

Zéphyr, a dit…

Bonjour Marie-Hélène,

Tes mots sont du baume au cœur.
Merci pour les encouragements.
La suite de l'article est prévu pour demain.

SONYA a dit…

j'attends la suite de tes articles

sujet important pour l'avenir de nos enfants
je te souhaite une belle fin de journée



•-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-•

Zéphyr, a dit…

Bonsoir Sonya,

... Demain, la suite !

Merci d'être sensible à tout ce qui touche au patrimoine des hommes, à l'universalité.

C.Kiminou a dit…

Que c'est terrible Zéphyr, j'espère que cet appel sera entendu par ceux qui peuvent faire quelque chose. C'est formidable que vous lui ouvriez une tribune.

CaroLYNE

Zéphyr, a dit…

Bonjour CaroLYNE,

Croisons les doigts ! Que votre souhait soit exaucé !

Enregistrer un commentaire