Ζέφυρος / Zéphyros

... Là où se lève l'étoile du soir, où le soleil éteint ses feux.




... Zéphyr

Dans la Grèce antique
Fils d'Astréos (Éole), le Maître des Quatre Vents
Et d'Éos, la déesse de l'Aurore.

... Ses frères
Borée, le dieu du Vent du Nord,
Notos, le dieu du Vent du Sud,
Euros, le dieu du Vent du Sud-Ouest.


... Ses amours féminines
Podargé, aux pieds agiles, la Harpie au corps de pouliche
Chloris, Flore, la déesse des fleurs
Iris, la déesse de l'Arc-en-ciel.


... Zéphyr et Chloris
Pluie de roses,
Haleine parfumée de Zéphyr,
Amour et Printemps.






... Les métaphores d'Apulée le berbère
Extrait du roman latin Métamorphoses (L’Âne d'Or)
« ... Or pendant que Psyché en proie à la peur et pleure au
sommet de son rocher, la douce brise de Zéphyr aux molles
caresses fait frissonner les bords de sa robe, enfle son vêtement,
la soulève sans heurts et la transporte le long de l'abrupte paroi
rocheuse ; après une douce descente, Zéphyr la dépose au
cœur du vallon, sur un gazon de fleur ... »


... Brise du matin, flots des vagues, flocons des nues,
... Emportez-moi !

... Zéphyr
Il était, dans sa jeunesse, fougueux et violent ; les gens le
redoutaient.
Aujourd'hui, il a changé d'attributs ; c'est un vent doux et
agréable, un souffle léger, une brise qui grise les sens.

... Zéphyr
Il protège et enveloppe, il donne de la fraîcheur et procure du
bien-être.
Au gré du temps et de l'humeur, il apportera échos et souvenirs.

... Zéphyr
Il est la renaissance, l'éclosion de la vie, la joie.
Il annonce le retour du Printemps.

... Zéphyr
... Au gré de sa nature, il vous transportera ...

............ Entre Miliana, sa ville d'adoption
............ Et Béjaïa, sa ville natale.

............ Entre la ville aux mille ruisseaux
............ Et la ville lumière.

Zéphyr à Béjaia

Zéphyr à Béjaia
... Zéphyr, la statue de bronze érigée en 1894 par le célèbre statuaire français Eugène Marioton, trône au square Pasteur, en face de notre ancienne maison paternelle.

Apophtegme d'une Bougiote

... À la face des dieux, montrer que les humains
Sont beaux et généreux s'ils s'autorisent enfin
À tomber le loup en recouvrant le sourire
...
................................................................ Marie alias Incipit
...................................................enr sauv SGDL 2011-02-0167

Le Top Ten de la semaine

Nouvelles du jardin

Un jour, une plante

mercredi 5 août 2009

L'arboretum de Miliana


Splendeur d'hier et décadence d'aujourd'hui


Splendeur d'hier

Selon le reportage télévisé ci-dessous, le jardin de Miliana aurait retrouvé son panache d'antan ...


... Que nenni !

... Interrogez plutôt les anciens et les habitués du lieu, ils vous diront que le jardin de Miliana est devenu cacochyme. Où sont les horticulteurs, les tailleurs, les greffeurs et les pépiniéristes. La remise a été détruite et le matériel qui s'y trouvait complètement disparu.

... A-t-on seulement souvenir de la célèbre plantation de bambous ; il n'y a pas si longtemps jalousement bien gardée !

Le Bambou,
À Miliana, le bambou servait surtout à faire des cannes à pêche

Le manque de main d'œuvre spécialisée, ajouté à l'absence d'entretien, a entrainé le dépérissement d'au moins une vingtaine d'essences rarissimes.

À l'image des platanes de la ville, le jardin de Miliana se meurt, hélas !


Décadence d'aujourd'hui

... Même la Nature n'a pas échappé au mensonge des hommes.



3 commentaires:

Crabbers a dit…

C'est bien triste tout ça !! Tout cacochyme le jardin d'Éden !

Pour les platanes ,le chancre coloré, ou Ceratocystis fimbriata platani, a été introduit en France lors du débarquement américain à Marseille, en 1944, en étant présent dans le bois des caisses de munition, fabriquées en platane naturel du continent nord américain (Platanus occidentalis).
Ce qui est certainement le même cas pour l'Algérie !!Le chancre coloré est un champignon très virulent capable de se propager très facilement et peut donc devenir dangereux rapidement (risque de chute, etc.).

Krimo a dit…

Feuilles de platane que nous avons souvent dessinees en classe. Une histoire qui fait mal au coeur mais une chute lente et totallement immuable.
Tout autour de l'Algerie et le monde entier, les poetes se font rares.

Muad' Dib a dit…

Coucou Chawki, ces jardins publics sont souvent de vraies petites merveilles pour l'amateur de statues que je suis ...
Celle que l'on aperçoit est très belle.
Bonne fin de soirée,

Enregistrer un commentaire